Cervicales – bases : fonctions, rapports, traitement

  • Les cervicales = Plexus dorso-cervico-brachial
  • Symptômes
  • Traitement
  • Regard horizontal et colonne verticale
  • Cervicales : Épaule-coude-poignet
  • Épaules et cervicales
  • Symptômes – Traitement cervicales/épaules/bras – 1er traitement : Massage – 2ème traitement : Tendon du biceps – Épaule et coude – Poignet
  • Rééducations-corrections des cervicales

 

LES CERVICALES = PLEXUS DORSO-CERVICO-BRACHIAL

Les cervicales et le haut du dos avec les deux épaules et les bras jusqu’aux coudes = Un seul système.

Zone cervico-brachiale (sans prise en compte des cuisses antérieures)

SYMPTÔMES

Les symptômes les plus courants causés mécaniquement :

– douleur de la nuque,
– douleur en haut du dos,
– hypertension,
– céphalées,
– migraines,
– vertiges,
– douleur et/ou fatigue oculaire (yeux),
– acouphènes (sifflements, bourdonnements d’oreille),
– fausse surdité, oreille bouchée,
– palpitations cardiaques,
– algotrophie/ algodystrophie (douleur, paralysie) du bras,
– symptôme de « canal » carpien du poignet (douleur + enflement),
– tendinites épaule, coude, poignet…

Les cervicales sont impliquées et concernées par les « poids » de la vie, car ce qui « pèse » au sens figuré (psychologique) l’est au sens propre (poids sur le dos). On porte un poids. Voir Orthopédie et posture

TRAITEMENT  

On traite toujours les deux épaules ensemble et il faut masser tout l’ensemble.

1° Patient sur le dos, tête à plat :

 

1. Massage des deux cuisses antérieures (devant), cela relève les courbures de la colonne vertébrale.

2. Massage du grand et du petit pectoral des deux côtés. Les petits pectoraux régissent l’épaule et le trapèze, donc les cervicales. Les pectoraux, les épaules et le trapèze sont antagonistes des cervicales et forment un seul système : ils ne fonctionnent pas les uns sans les autres ! Masser les pectoraux c’est le secret pour libérer les vrilles du rachis cervical et les épaules. Ne pas en tenir compte c’est faire du bricolage.

 

 

2° Patient sur le côté :

1. Masser le trapèze des deux côtés (muscle en losange en haut du dos) :

2. Masser les côtes, autour des omoplates :

car les muscles du cou élèvent les côtes :

Il faut masser tout cet ensemble musculaire : c’est UN seul système.

On guérit ordinairement les cervicales 9 fois sur 10 (90 %) car on traite tout un système.
Ce traitement libère les personnes d’un poids physique et psychique.

Pathologies à exclure :
– Arthrose sévère cervicale,
– Hernies discales graves cervicales (qui aurait pu être sûrement traitées 15 ans plus tôt, c’est le temps que cela met pour aboutir sur les cervicales).

REGARD HORIZONTAL ET COLONNE VERTICALE

Pour regarder droit le cerveau plie les cervicales.

Il est donc inutile de manipuler les cervicales sans traiter ce qui est en dessous. Les genoux qui les font dévier insidieusement vers l’avant.

       

 

Il est donc inutile de manipuler les cervicales sans traiter ce qui est en dessous et les genoux qui les font dévier insidieusement vers l’avant.

 

Cervicales : Épaule-coude-poignet

ÉPAULES ET CERVICALES

Les cervicales et les épaules = un seul système.


Les deux épaules = axe horizontal. Les cervicales = axe vertical.

Les deux épaules sont comme deux plateaux de balance qui règlent l’axe vertical des vertèbres cervicales.

 

L’axe des cervicales est régit par l’axe des épaules

→ les épaules compensent les cervicales et inversement :

Car l’horizontalité du regard commande l’axe cervical :

 

Les pectoraux commandent le trapèze :

 

Et l’épaule est impliquée dans l’axe cervical à cause de l’horizontalité du regard :

SYMPTÔMES

Douleur au mouvement de l’épaule, conséquences de calcification, impossibilité de lever le bras, paresthésie (paralysie partielle) du bras, algodystrophie (douleur et atrophie), fourmis chroniques, etc.

Douleur du coude, « tendinites » du coude, tennis-elbow, syndrome de canal carpien du poignet (rétrécissement par « tendinite »), etc.

 

TRAITEMENT CERVICALES/ÉPAULES/BRAS

Les cervicales et les deux épaules avec les bras = UN SEUL SYSTÈME, jusqu’aux poignets. Donc on traite toujours les deux épaules ensemble et il faut masser tout l’ensemble. On ne masse pas une épaule avec un tendon déchiré, même partiellement.

Les deux épaules sont comme deux plateaux d’une balance dont l’axe est le cou (les cervicales).

De profil l’épaule doit être alignée par rapport à l’autre épaule et par rapport à l’axe cervical et par rapport à l’horizontalité du regard.

Le traitement de l’épaule est le même que pour les cervicales.

 

1er TRAITEMENT :  MASSAGE

1° Patient sur le dos tête à plat :

Massage du grand pectoral et du petit pectoral, des deux côtés :

Les deux pectoraux et le trapèze sont antagonistes : les petits pectoraux (devant) gèrent le trapèze (derrière) de chaque côtés.

  

 

2° Patient en décubitus sur le côté :

Massage du trapèze et des muscles de la scapula (élévateur de la scapula et muscles de la coiffe des rotateurs : sus-épineux, sous-épineux, ronds et subscapulaire) :

 

2ème TRAITEMENT : TENDON DU BICEPS

Ce tendon inflammatoire provoque algotrophie, douleursfourmisparesthésie des bras, coude, poignet, doigts.

Les algodystrophies (douleur + atrophie + paralysie) se traitent en rééduquant le tendon du biceps (en rouge ci-dessous).

L’inflammation (tendinite) augmente le diamètre du tendon du biceps (en rouge ci-dessus) dans la gouttière de l’humérus et comprime les faisceaux de nerfs :

Après avoir masser tout le plexus cervico-dorso-brachial, il faudra réduire le diamètre du tendon selon la correction suivante.

 

CORRECTION-RÉÉDUCATION DU TENDON DU BICEPS

Debout ou assis, un poids d’environ 1, 5 Kg  dans chaque main, coudes face vers l’avant et collés au corps ou contre le corps, faire 20 mouvements alternés (un côté par rapport à l’autre) comme suit :

Une main en haut (épaule touchée) et l’autre main en bas (cuisse touchée), puis une main en bas (cuisse touchée) et l’autre main en haut (épaule touchée) ; Et ainsi de suite jusqu’à 20 mouvements alternés complets, c’est-à-dire des deux côtés car il faut compter deux fois chaque main pour un mouvement complet.

Cette rééducation est à faire pendant deux à trois semaines, un jour sur deux (il faut laisser reposer 24 heures). Elle fait regagner du muscle sur le tendon, ce qui fait diminuer le diamètre du tendon, car plus il y a de muscle moins il y a de tendon et inversement. Les symptômes disparaîtront la plupart du temps en une semaine.

 

Si c’est insuffisant, il faudra traiter le plexus cervico-brachial (cervicales-épaules-bras) et faire la correction après.

ÉPAULE ET COUDE

Les problèmes du coude sont causées le plus souvent par une « tendinite » (inflammation) du tendon du biceps qui s’insère sur l’avant-bras (ci-dessous).

Le 1er traitement par massage traite déjà en grand partie les problèmes de coude qui proviennent presque toujours de la rétractation de l’épaule, mais on peut masser ce tendon en plus.

POIGNET

Les poignets suivent tout simplement les épaules et les coudes, car ce qui concerne épaule et coude aboutit au poignet.

Donc, traiter les épaules et les coudes traitera aussi naturellement les poignets et les mains pour les maux les plus ordinaires et nombre de syndrome de canal carpien.

 

RÉÉDUCATIONS – CORRECTIONS DES CERVICALES

1ère correction : respirations mains derrière la tête

En position assise, placer les mains, doigts croisés derrière la tête, coudes ouverts : inspirer et expirer amplement dix à vingt fois (pas plus sinon cela tourne la tête).

2ème correction : suspension jambes posées

1° Se suspendre à une barre avec les deux mains sans le poids des membres inférieurs sinon cela ne sert à rien : poser les deux jambes à l’horizontale sur un siège avec un coussin.

2° En suspension, faire des grandes inspirations – expirations 20 fois maximum.
Cette respiration corrige bien des cervicales et dégage les côtes qui régissent la position des vertèbres cervicales car les muscles du cou élèvent les côtes.

Voir  Cervicales – Chap. 13 : La suspension

3ème correction : Le sprint corrige les cervicales.

Dans le sprint, les cervicales s’auto-corrigent par les psoas croisés aux scalènes et grâce à l’horizontalité du regard : on rééduque le cou en sprintant.

Pour plus de détails sur les cervicales, voir : Traitement des Cervicales & Massage orthopédique (Dos-cou-bras, Plexus cervico-brachial)