Pollution ÉlectroMagnétique partie 2 : Electrosensibilité – ElectroHyperSensibilité (EHS)

  • Electrosensibilité et ElectroHyperSensibilité
    • Symptômes de l’électrosensibilité – syndrome d’handicap fonctionnel
    • Syndrome des micro-ondes ou syndrome des hyperfréquences
    • Résumé des effets des CEM artificiels ou micro-ondes
    • Les malades électrosensibles sont abandonnés et niés par les pouvoirs publics
  • Articles sur l’électrosensibilité
  • Rapport BioInitiative 2012 VO Anglais
  • Action des champs électromagnétiques sur la santé – Compilation de références d’études scientifiques 1995 – 2016
  • Autres études
  • Sites
  • Alternatives
  • Traitements
    • Se protéger des ondes EM artificielles
    • Préserver ou réparer la barrière intestinale
    • Préserver ou réparer la barrière hémato-encéphalique (barrière du cerveau)
  • Vidéos

L’auteur est EHS (ElectroHyperSensible) et MCS (MultiChimicoSensible) diagnostiqué depuis 2018, et progressivement rendu malade par les Champs ÉlectroMagnétiques artificiels depuis environ 1997.

Electrosensibilité et ElectroHyperSensibilité

Tous les êtres humains sont naturellement électrosensibles car le corps fonctionne électriquement et électromagnétiquement : Cerveau, neurones, cœur, cellules. Ceci est juste un fait scientifique prouvé indéniable. Certains sont conscients d’être électrosensibles car ils savent qu’ils peuvent être gênés par les CEM et ont des signes très mineurs, mais ils ne sont pas rendus malades, et peuvent, moyennant quelques petites précautions mineures, continuer à vivre normalement dans les villes inondées de CEM artificiels. Ils ne sont donc pas EHS. D’autres ne sont tout simplement pas conscients d’être électro-sensibles et ils disent ne pas être affectés en présence de CEM artificiels. En réalité ils sont affectés sans le savoir. Combien de problèmes de sommeil, de « stress » de maux de tête, de fatigue, de dépression, d’allergies, etc., etc. dont la cause est justement les CEM ? Voir plus bas : Syndrome des micro-ondes.

Tous ne sont pas égaux devant la sensibilté aux CEM artificiels, mais tous sont affectés, certains nient l’être, d’autres ne le sont pas encore assez, d’autres un peu, d’autres un peu plus, et d’autres sont malades et ont des symptômes majeurs – réversibles normalement si l’exposition CEM est supprimée – et ne peuvent plus vivre normalement ni même trouver où ni comment vivre normalement car il n’y a quasi plus d’endroits sans CEM artificiels. Parmi ceux qui sont rendus malades, certains sont des électrosensibles qui ne sont pas EHS ni n’ont été diagnostiqués EHS, et il y a bien sur les EHS véritables parmi lesquels existent différents degrés de gravité et de symptômes. La différence entre EHS et électrosensible c’est qu’ordinairement les symptômes sont plus sévères et handicapants pour quelqu’un EHS. Il y a aussi des gens qui se disent électrosensibles, d’autres qui sont psy (certains pensent être « ciblés »), et malheureusement il y a beaucoup d’EHS qui sont farfelus ou illuminés qui mélangent tout et croient en n’importe quoi, et même s’ils sont vraiment électrosensibles ou même EHS, ils décridibilisent la réalité de ce problème.

Symptômes de l’électrosensibilité – syndrome d’handicap fonctionnel :

  • mal de tête, gêne/douleur arrière de la tête, tempes/front,
  • raideur de la nuque,
  • gênes dans et/ou autour de la tête,
  • brouillard dans et/ou autour de la tête,
  • sensation de pression dans et/ou autour de la tête, sensation de casque,
  • nausées,
  • acouphènes, tintement/sifflement d »oreille,
  • troubles oculaires, yeux douloureux, yeux qui brulent/piquent,
  • insomnies d’endormissement et/ou de réveil, sommeil non-réparateur, fatigue au réveil, fatigue persistante le jour,
  • fatigue chronique, épuisement,
  • fourmillements/picotements tête/membres,
  • palpitations, troubles de rythme cardiaque, sensation d’oppression,
  • troubles digestifs, acidité/reflux gastrique, mal de ventre,
  • troubles cognitifs, difficulté ou déficience temporaire de l’attention, concentration, mémoire, réflexion, orientation,
  • étourdissements, faux vertiges, vertiges,
  • troubles cutanés, rougeurs, sensation de peau fragile/fine/sèche, sensations de brûlure, brûlures,
  • raideur/faiblesses musculaires, douleurs musculaires,
  • agitation mentale, irritabilité, manque ou déficience temporaire de résistance nerveuse et/ou  émotionnelle,
  • sensation de malaise, sensation de perte d’équilibre,
  • sensation d’électrocution, intolérance aux installations électriques même non-connues,
  • sécheresse nasale, rhinite chronique,
  • allergies accentuées…
  • intolérance chimique, souvent associée, aux parfums, peintures, produits chimiques, etc.,

Beaucoup sinon une majorité de consultations médicales ont pour origine l’électro-sensibilité à cause des expositions aux champs électromagnétiques artificiels augmentant partout sans aucune connaissance de l’origine des troubles car le discours officiel mensonger se veut rassurant avec des normes biaisées très élevées qui ne tiennent aucun compte des vrais effets des CEM et en mettant faussement en doute les études. Les signes d’électro-sensibilité diffèrent d’intensité et s’associent différemment selon les personnes, sans réelle compréhension (ni bon traitement) de la part des médecins. Les CEM artificiels impliquent non seulement des troubles fonctionnels mais sont aussi sournoisement impliqués dans des maladies comme :

  • cancer du cerveau, du sein, de la prostate, du côlon ;
  • maladies neuro-dégénératives ;
  • syndrome de fatigue chronique ;
  • dépression nerveuse ;
  • sclérose en plaque ;
  • maladies auto-immunes ;
  • intolérances alimentaires ;
  • maladies intestinales ;
  • allergies ;
  • maladies endocriniennes ;
  • certaines maladies rhumatologiques, spondylarthrite ankylosante ;
  • fibromyalgie ;
  • maladie de Lyme ;
  • troubles/anomalies du métabolisme calcique.

Il est tout à fait connu scientifiquement, depuis les années 1970, que les micro-ondes sont très néfastes pour la santé. Il n’est donc pas étonnant de constater que les nouvelles maladies émergentes sont étroitement liées aux technologies micro-ondes croissantes.

  • On sait que les CEM artificiels augmentent l’oxydation cellulaire et produisent un gros excès de radicaux libres mal-éliminés, ce qui revient à un vieillissement prématuré, ainsi qu’une inflammation chronique cérébrale (notamment le bulbe).
  • On sait que les CEM artificiels altèrent et diminuent la circulation sanguine cérébrale (notamment les lobes temporaux).
  • On sait aujourd’hui que les CEM artificiels ouvrent les canaux calciques voltages-dépendants affectant gravement les mitochondries (source de l’énergie de la cellule), affaiblissant l’énergie des cellules, et entrainant une apoptose (suicide) cellulaire prématurée.

Syndrome des micro-ondes ou syndrome des hyperfréquences

Le syndrome bien connu de dystonie neuro-végétative ¹ est une partie du syndrome des micro-ondes.

Symptômes répertoriés de dystonie neuro-végétative :

  • fatigue intense ;
  • soif ;
  • étourdissement, vertige ;
  • sentiments d’anxiété ou de panique ;
  • palpitations cardiaques lentes ou rapides (arrêt cardiaque possible si gravité) ;
  • hypotension orthostatique avec syncope si gravité ;
  • maux de tête ;
  • pâleur, malaise ;
  • mydriase (dilatation anormale) des pupilles ;
  • constipation, diarrhée ;
  • nausée ;
  • reflux gastro-œsophagien ;
  • impuissance, anorgasmie, sécheresse intime, incontinence ;
  • trouble visuel ;
  • engourdissements ;
  • douleur nerveuse ;
  • difficulté de respiration ;
  • convulsions, perte de conscience si gravité.

¹ La dystonie neuro-végétative est l’altération de la tonicité du système nerveux autonome. Le système nerveux autonome innerve tous les organes et est composé d’une branche sympathique et d’une branche parasympathique opposées et complémentaires. Le stress et l’anxiété peuvent dérégler et sur-stimuler le système sympathique. La fatigue sur-stimule et déséquilibre le système parasympathique.  Quand le stress et la fatigue sont simultanés, une dystonie fonctionnelle apparait sans relation à une lésion. Les CEM artificiels altèrent physiologiquement la relation naturelle ou opposition complémentaire harmonieuse entre les systèmes nerveux sympathique et parasympathique. L’opposition complémentaire harmonieuse entre sympathique et parasympathique se manifeste à travers le rythme nycthéméral ou jour/nuit.

Résumé des effets des CEM artificiels ou micro-ondes :

Pour comprendre ce qu’est vraiment la pollution électromagnétique artificielle actuelle et ses effets sur le vivant, voyez d’abord : Pollution électromagnétique – scandale sanitaire

Les malades électrosensibles sont abandonnés et niés par les pouvoirs publics

La société civile a décidé de 1° déployer les technologies sans fil à outrance et 2° de laisser pour compte les malades comme dommages collatéraux. Mais c’est tout faux car beaucoup seront malades. Les industries CEM grand public ont créé frauduleusement des doutes sur la dangerosité des CEM artficiels (HauteFréquence micro-ondes et BasseFréquence domestique). Ce que font les industries CEM est exactement la même stratégie de mensonge qu’avait mise en œuvre l’industrie du tabac en créant le doute pendant des décennies sur la dangerosité du tabac, ou d’autres avec l’amiante, ou d’autres avec d’autres pollutions, comme Monsanto avec les OGM, etc. C’est la raison pour laquelle les États ne légifèrent qu’avec des normes fourni par l’industrie ne prenant (sciemment) en compte que les effets thermiques (DAS) qui ne sont pas les effets non-thermiques spécifiques qui sont ceux pertinents et qui sont parfaitement connus. C’est ainsi que les portes-paroles de l’industrie CEM, comme les politiques, utilisent toujours le même argument comme : « Il n’existe pas de preuves de corrélation entre les champs électromagnétiques artificiels aux doses et normes actuels et la dangerosité pour la santé ». Comme cela a déjà été dit, c’est exactement la même stratégie de création du doute mise en œuvre par des études falsifiées et frauduleuses pour contredire les vraies études qui contredisent les industries qui se servent de cette stratégie, comme pour le tabac, l’amiante, Monsanto, etc., etc., etc. Pourquoi ? Afin de gagner du temps, parce qu’ils savent que le problème sortira mais qu’ils auront eu à la fois le temps de gagner des milliers de milliards en trente à quarante ans, et en plus ils s’en sortiront impunément en arguant des choses comme : « Sans certitude, on ne savait pas ». Mais ceci est bien sûr du mensonge pur et simple car les effets nocifs sont parfaitement connus depuis les années 70 par les militaires et par les autorités civiles, et par les nombreuses études scientifiques internationales publiées dans les années 2000 et 2010. Bien sur les responsables politiques ne sont pas des responsables du tout ni ne décident de quoi que ce soit parce qu’ils sont des esclaves des industries et des pouvoirs supranationaux.

Donc les États – dans le monde entier – ont préféré ignorer toutes les mises en garde sérieuses et sévères et ont préféré déployer la 4 G au lieu de stopper par précaution très fondée. Mais en plus, leur réponse au très grave problème sanitaire public causé par les CEM artificiels est le déploiement de la 5 G (700 MHz – 3,4-3,8 GHz – 24 GHz) et des compteurs communicants irradiants (CPL 50KHz) Linky, Gazpar, Aquarius, en 2020, ce qui augmentera encore davantage les maladies et les malades d’abord à court terme, puis à moyen terme, et encore à long terme. La réponse des pouvoirs publics est une couverture totale de micro-ondes SANS aucune zone blanche (≈ 150 000 antennes relais en France en 2017 ; 207 080 antennes relais en France en avril 2019, c-à-d 3, 239 antennes/1000 habitants). C’est un choix délibéré néfaste au détriment des personnes. C’est donc un choix criminel. Et la plupart des gens préfèrent utiliser les sans fil et ne pas savoir…

Et quand les pouvoirs publics menteurs sont gênés par le nombre croissant de personnes qui se plaignent de troubles des ondes CEM artificielles et du nombre des malades qui augmentent, ils tentent de les faire passer pour des malades psychosomatiques ou psychiatriques par dessus le marché ! L’erreur est humaine mais y persévérer sciemment est diabolique.

Articles sur l’électrosensibilité

« L’électrosensibilité : un handicap fonctionnel » – Document PDF en Anglais, de l’article médical du Pr Olle Johansson, Department of Neuroscience, Karolinska Institute, Stockholm, Sweden, 2006 : ElectroHyperSensitivityOlleJohanson2006.pdf

VIDEO : Colloque à l’assemblée nationale « Pour la reconnaissance de l’électrosensibilité » – 11/02/2016

VIDEO – Ondes : une étude établit la causalité pour l’électrosensibilité ! – Robin des Toits – 06/01/2015

« Des possibles effets sur le sommeil des antennes-relais ont été mis en évidence » – Le Quotidien du Médecin – 05/04/2013

ETUDE canadienne sur l’EHS : « Hypersensibilité électromagnétique : Fait ou fiction ? » – 01/11/2011

« Source du sens magnétique des animaux » – TG Daily – 10/07/2012

ETUDE américaine sur l’EHS : preuve du syndrome neurologique et exclusion du rôle psychologique – 28/07/2011

ETUDE japonaise : Troubles fonctionnels et Electro Hyper Sensibilité (EHS) : enquête japonaise par questionnaire – Février 2012

PROGRAMME DE RECHERCHE DE L’ARTAC CONCERNANT L’INTOLERANCE AUX CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES ET L’ELECTROSENSIBILITE – Année 2011-2012

RAPPORT : recherches sur le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM) – ARTAC – mai 2010

Electrosensibilité : avancée des travaux de l’ARTAC – 21/04/2010

ASTRE : « ALLIANCE SCIENTIFIQUE POUR LE TRAITEMENT ET LA RECONNAISSANCE DES MALADES ELECTROSENSIBLES » – Pr Belpomme, Dr Le Ruz – 07/04/2010

Electrosensibles – Publications de l’ARTAC – 16/12/2009

‘Intolérance aux champs électromagnétiques : les recherches de l’ARTAC’ – Newsletter de l’ARTAC de Février 2009

‘L’ARTAC décrit le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM)’ – 23/01/2009

‘Allons-nous tous devenir électrosensibles ?’ : Lettre des Dr G. Oberfeld et O. Hallberg à la revue ‘Electromagnetic Biology and Medicine’ – 2006

 

Études – publications

Corrigendum : Biomarqueurs fiables de maladies caractérisant et identifiant l’électrohypersensibilité et la sensibilité chimique multiple comme deux aspects étiopathogéniques d’un trouble pathologique unique – Belpomme D, C Campagnac, Irigaray P. : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27783561 (https://www.degruyter.com/view/j/reveh.ahead-of-print/reveh-2015-8888/reveh-2015-8888.xml)

Des biomarqueurs fiables de maladie caractérisant et identifiant l’électrohypersensibilité et la sensibilité chimique multiple comme deux aspects étiopathogéniques d’un trouble pathologique unique – Belpomme D, C Campagnac, Irigaray P : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26613326

Intolérance environnementale idiopathique – Charpentier D O, Belpomme D : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26613324 (https://www.degruyter.com/view/j/reveh.2015.30.issue-4/reveh-2015-0065/reveh-2015-0065.xml)

Interview : Quels effets des ondes électromagnétiques sur les cellules du corps humain ? – Franz Adlkofer, chercheur en biologie, directeur de la Fondation Verum à Munich, coordinateur du projet européen de recherches Reflex, consacré aux effets des ondes électromagnétiques sur les cellules du corps humain : http://www1.rfi.fr/sciencefr/articles/112/article_80234.asp

La question de savoir si les effets génotoxiques de l’exposition aux champs électromagnétiques (CEM-RF) à ondes continues (CW) dans les cellules HL-60 sont reproductibles demeure sans réponse – Adlkofer F : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24769489 ([Elsevier] https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1383571814001065?via%3Dihub)

Dommages chromosomiques chez les fibroblastes diploïdes humains causés par une exposition intermittente à des champs électromagnétiques de fréquence extrêmement basse – Adlkofer F : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16009595

Rupture de l’ADN non thermique par rayonnement de téléphonie mobile (1800 MHz) dans les fibroblastes humains et dans les cellules granuleuses de rat GFSH-R17 transformées in vitro – Adlkofer F : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15869902

Les champs électromagnétiques de radiofréquence (UMTS, 1 950 MHz) induisent des effets génotoxiques in vitro dans les fibroblastes humains, mais pas dans les lymphocytes – Adlkofer F : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18278508

L’expression de PHOX2A, PHOX2B et de leur gène cible, la dopamine-bêta-hydroxylase (DbetaH), n’est pas modifiée par l’exposition à un champ électromagnétique extrêmement faible fréquence (ELF-EMF) dans un modèle neuronal humain – Adlkofer F : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18572378

99 publications scientifiques sur l’électrosensibilité : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=électrosensitivity

Ouverture de la barrière hémato-encéphalique par les CEM artificiels :

Perméabilité de la barrière hémato-encéphalique induite par les radiofréquences de 915 MHz, par le courant continu et les courants alternatifs de 8, 16, 50 et 200Hz. Salford LG, Brun A, Sturesson K, Eberhardt JL, Persson BR. Microsc Res Tech. Avril 1994 15;27(6):535-42. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8012056

Augmentation de la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique chez les cerveaux de mammifères après 7 jours d’exposition aux radiofréquences de type GSM-900. Nittby H, Brun A, Eberhardt J, Malmgren L, Persson BR, Salford LG. Pathophysiology. Aout 2009;16(2-3):103-12. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19345073

Détérioration des fonctions cognitives de rats après une exposition aux radiofréquences de type GSM-900 sur le long terme. Nittby H, Grafström G, Tian DP, Malmgren L, Brun A, Persson BR, Salford LG, Eberhardt J. Bioelectromagnetics. Avril 2008;29(3):219-32. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18044737

L’exposition de cerveaux de rats aux radiofréquences ayant une fréquence de 915 MHz a induit des changements dans l’expression génique mais pas de cassure au niveau des brin d’ADN, ni d’effet sur la conformation des Chromosomes. Belyaev IY, Koch CB, Terenius O, Roxström-Lindquist K, Malmgren LO, H Sommer W, Salford LG, Persson BR. Bioelectromagnetics. Mai 2006 ;27(4):295-306. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16511873

Rapport BioInitiative 2012 VO Anglais

Le rapport BioInitiative est une méta-analyse de centaines d’études non-contestées, publiées en comité de lecture, et compilées par 29 scientifiques de renommée internationale.

JUSTIFICATION BIOLOGIQUE – NORMES D’EXPOSITION POUR LE RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE DE FAIBLE INTENSITÉ

Table générale

I. Préface
II. Table des matières
Section 1. Résumé pour le public et conclusions
Section 2. Énoncé du problème
Section 3. Les normes d’exposition publique existantes
Section 4. Preuve de l’inadéquation des normes
Section 5. Preuve des effets sur l’expression des gènes et des protéines
Section 6. Preuve d’effets génotoxiques – dommage d’ADN RFR et ELF
Section 7. Preuves de la réponse au stress (protéines du stress
Section 8. Preuve des effets sur la fonction immunitaire
Section 9. Preuve des effets sur la neurologie et le comportement
Section 10. Effets des CEM de la communication sans fil sur la barrière hémato-encéphalique
Section 11. Preuves des tumeurs cérébrales et des neurinomes acoustiques
Section 12. Preuves des cancers de l’enfant (leucémie)
Section 13. Preuve des effets sur la mélatonine : la maladie d’Alzheimer et le cancer du sein
Section 17. Preuve basée sur les thérapies médicales
Section 20. Constatations dans l’autisme compatibles avec les CEM et RFR
Section 22. Précautions à prendre – exemples mondiaux de santé publique depuis la Bioinitiative 2007
Section 24. Principaux éléments de preuve scientifique et recommandations en matière de politique de santé publique

 

Action des champs électromagnétiques sur la santé – Compilation de références d’études scientifiques 1995 – 2016

Sommaire
1. Les effets biologiques des champs électromagnétiques de la téléphonie mobile
1.1 Atteintes du système nerveux central 
1.1.1 Effets des micro-ondes sur l’électroencéphalogramme (EEG) et altération de l’activité cérébrale 
1.1.2 Effets des CEM sur l’activité cérébrale en fonction du temps d’exposition 
1.1.3 Maux de tête 
1.1.4 Flux sanguin cérébral 
1.1.5 Blocage de l’action de la mélatonine et altération du sommeil 
1.6 Effets des micro-ondes sur l’hypothalamus 
1.1.7 Perméabilité de la barrière hémato-encéphalique 
1.1.8 Conséquences du degré de pénétration des radiations du portable dans le cerveau de l’enfant 
1.1.9 Atteinte des neurones de l’hippocampe et altération de la mémoire 
1.1.10 Épilepsie 
1.1.11 Maladies dégénératives 
1.1.12 Autisme et troubles comportementaux 
1.2 Modification des mécanismes cellulaires et stress oxydatif 
1.2.1 Altération du transport du sodium du potassium et fuite du calcium des membranes cellulaires 
1.2.2 Altération du métabolisme du calcium: effets sur les canaux calciques et augmentation du calcium intracellulaire 
1.2.3 Formation d’espèces d’oxygène actif (ROS : reactive oxygen species) 
1.2.4 Activation en cascade de la protéine kinase 
1.2.5 Augmentation de l’oxyde nitrique (NO) 
1.2.6 Diminution du superoxyde dismutase (SOD) 
1.2.7 Protéines de choc (HSP 70 : Heat Protein Shock) 
1.2.8 Enzymes, neuromédiateurs et ATP 
1.2.9 Stress oxydatif 
1.3 Altération du système immunitaire 
1.4 Cancérogénèse 
1.4.1 Mécanismes cellulaires induisant une cancérogénèse 
1.4.2 Tumeurs bénignes du cerveau dont neurinome acoustique 
1.4.3 Tumeurs malignes du cerveau 
1.4.4 Lymphomes 
1.4.5 Tumeurs malignes de l’œil (mélanome uvéal) 
1.4.6 Atteintes de la moelle osseuse 
1.4.7 Cancer du sein 
1.4.8 Tumeur de la glande parotide 
1.5 Système cardiovasculaire 
1.5.1 Troubles du rythme cardiaque (voir altération du sommeil) 
1.5.2 Mortalité cardiovasculaire 
1.6 Système endocrinien 
1.7 Génotoxicité 
1.7.1 Atteinte de l’ADN 
1.7.2 Altération de l’expression des gènes 
1.8 Baisse de la fertilité
1.9 Altération du développement embryonnaire 
1.10 Effets des champs électromagnétiques sur la croissance de l’enfant 
1.11 Effets des champs électromagnétiques sur la croissance de l’adolescent 
1.12 Vieillissement prématuré 
1.13 Dépression et fatigue chronique 
1.14 L’électrohypersensibilité 
1.15 Altération du système osseux : minéralisation asymétrique 
1.16 Dermatologie 
2. Les effets perturbateurs du courant électrique : extremely low frequencies fields (ELF) 
2.1 Leucémie chez l’enfant 
2.2 Troubles cardio-vasculaires 
2.3 Cancers 
2.4 Neurodégénérescence 
2.5 Sclérose latérale amyotrophique (SLA) 
2.6 Maladie d’Alzheimer 
2.7 Dépression 
2.8 Altération de la mémoire 
2.9 Immunité 
2.10 Effets neurovégétatifs et hématologiques 
2.11 Action sur les magnétosomes 
2.12 Perturbation du sommeil 
2.13 Suicide 
3. Les effets perturbateurs des émetteurs de champs électromagnétiques de hautes fréquences
3.1 Antennes relais de téléphonie mobile 
3.2 DECT (téléphone fixe sans fil) 
3.3 WiFi 
3.4 Compteurs intelligents 
3.5 Émetteurs radio et leucémies 
3.6 Émetteurs TV et leucémies 
3.7 Radars militaires 

 Document

 

Autres études

(liens site robin des toits)

« Effects of Global Communication system radio-frequency fields on Well Being and Congnitive Functions of human subjects with and without subjective complaints »

Rapport du CSIF-CEM sur les antennes relais de la téléphonie mobile – 08/03/2003

Étude : les téléphones sans fil DECT (et le WiFi) provoquent des irrégularités cardiaques – 23/10/2010

Champs Electromagnétiques et Santé : plus de 900 études indépendantes publiées – EMFacts, Mars 2006

Étude : 30 minutes d’exposition aux radiations de téléphone 4G affecte l’activité du cerveau – 30/09/2013

Effet de l’exposition aux ondes du téléphone portable sur le métabolisme cérébral du sucre – 23/02/2011

Antennes-relais GSM : effets à court terme sur le bien-être – Augner C, Oberfeld G et al., Sept. 2008

‘Exposition prénatale et postnatale au téléphone portable et troubles comportementaux chez l’enfant’ – Divan HA. et al – Juil. 2008

« Méta-analyse sur l’utilisation à long terme du téléphone portable et son association avec les tumeurs du cerveau » – Hardell et al – mai 2008

‘Troubles cognitifs chez des rats exposés à long terme aux radiations d’un téléphone portable GSM-900’ – Nittby H et al. – Avril 2008

Études épidémiologiques sur l’incidence des cas de cancer à proximité des antennes-relais – Dr Gerd Oberfeld – jan. 2008

‘Utilisation du téléphone mobile et risque de tumeurs bénignes et malignes de la glande parotide – Étude cas-témoin nationale’ : Sadetzki et al. – Déc. 2007

La destruction de la nature par l’« électrosmog » – Des abeilles, des oiseaux et des hommes – Ulrich Warnke – 01/11/2007

‘Évaluation de l’effet de l’utilisation des téléphones portables sur la fertilité masculine’ – Etude polonaise – 2007

Accroissement du risque de cancer du cerveau chez les utilisateurs de portables sur plus de 10 ans – Etude suédoise : Hardell et al. – Mars 2007

L’exposition passive aux Téléphones portables – Etude japonaise – 2007

OMS : Base de données EMF (Champs électromagnétiques) – Déc. 2006

Abdel-Rassoul et al. : Effets neurocomportementaux parmi les riverains d’antennes-relais de téléphonie mobile – Juil. 2006

Symptômes subjectifs, troubles du sommeil et de la performance cognitive chez des riverains d’antennes-relais – Hutter, Kundi et al. – Mai 2006

Étude des ‘effets possibles des champs électromagnétiques des antennes relais sur une population de cigognes blanches’ – Oct. 2005

Effets des CEM des antennes-relais sur la santé, le comportement et la productivité des bovins – Löscher W. 2003 (Land de Bavière)

Le Syndrome des Micro-ondes : une étude préliminaire en Espagne – Navarro EA et al. – Déc. 2003

Santini R. et coll. – ‘Enquête sur la santé de riverains de stations relais de téléphonie mobile’ – 2002 et 2003

Bortkiewicz A. et al. (Pologne) : ‘Examen des symptômes ressentis par les personnes vivant au voisinage d’une station de base de téléphone mobile’ – 2004

Syndrome des Micro-Ondes : Nouveaux aspects d’une Etude espagnole – Oberfeld G. et al. 2004

Étude de Netanya : forte augmentation des cas de cancer à proximité d’antennes-relais – Wolf D. et R. – Avril 2004

‘Influence de la proximité d’une antenne de téléphonie mobile sur l’incidence des cancers’ – Etude ‘NAILA’ – Avril 2004

« Nouveaux aspects sur téléphones cellulaires et sans fil et tumeurs cérébrales » – Hardell et al – mars 2003

Étude allemande : comportement des vaches laitières sous l’influence des CEM – 07/04/2002

‘Pathologie des Fréquences Radio (RF) dans l’Étude de Lilienfeld : Un Effet des Micro-ondes ?’ Ana G. Johnson Liakouris – 1998

Étude : « IRM cérébrale fonctionnelle chez des patients se plaignant d’électro-hypersensibilité après une exposition à long terme aux champs électromagnétiques » – 2017

Étude : ‘Effets de l’exposition aiguë à des signaux Wifi (de 2.45GHz) sur la variabilité cardiaque et la pression artérielle chez les lapins albinos’ – 2015

Étude : déficience cognitive et effets neurogenotoxiques chez les rats exposés à de faibles intensités de rayonnement micro-onde – Mars 2015

Étude : altérations de la fonction cognitive et du système 5-HT chez le rat après une exposition à long terme aux micro-ondes – Déc. 2014

Étude/Wifi : L’exposition prénatale de rats au Wi-fi provoque un retard de croissance et de puberté – Janvier 2014

Étude Ukrainienne : Lien entre l’exposition à 900 MHz (Compteur «intelligent» et Cellulaires) et le cancer – 2013

Étude Israëlienne : « La salive humaine est-elle un indicateur des effets néfastes sur la santé de l’utilisation des téléphones mobiles? » – Février 2013

Étude américaine : enquête sur la moelle épinière comme antenne réceptrice naturelle d’ondes électromagnétiques et impact possible sur le système nerveux central – Juin 2012

Étude : ‘Comment réagissent les gènes au rayonnement de la téléphonie mobile ?’ – 2009

Étude américaine : le Wi-Fi diminue la motilité du sperme humain et augmente la fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes – Janvier 2012

Étude : L’exposition à long terme à des stations de base et à des téléphones portables affecte les profils hormonaux humains – 08/12/2011

Étude : effets non thermiques et mécanismes d’interraction entre les champs électromagnétiques et la matière vivante – 2010

Étude néerlandaise : Le Wi-Fi tuerait les arbres… – Nov. 2010

Le Wi-fi des ordinateurs portables peut endommager l’ADN du sperme – 24/10/2010

Effets qualitatifs des dommages issus des irradiations des téléphones mobiles sur les ARN messagers des protéines chez les nerfs faciaux du rat – Etude américiane – 2009

La transduction du signal du récepteur MT1 de la mélatonine est perturbée dans les cellules du cancer du sein par les champs électromagnétiques – 30/10/2009

L’exposition aux rayonnements de radiofréquences à 1800 Mhz induit des dommages oxydatifs à l’ADN mytochondrial dans les neurones en culture primaire – Oct 2009

Le rayonnement du téléphone portable induit des dommages ADN dans le sperme humain – Juil. 2009

Perméabilité de la barrière sang-cerveau de rats exposés aux micro-ondes des téléphones portables – Etude australienne – Oct. 2008

L’UMTS (3G) induit des effets génotoxiques – Etude autrichienne – Mai 2008

‘Effet de l’utilisation du téléphone portable sur l’analyse du sperme chez les hommes fréquentant le service infertilité de la clinique : étude d’observation’ – jan. 2008

Études sur les effets des ondes du portable sur les végétaux – Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand – Sept. 2007

Radiation sans fil dans l’étiologie et le Traitement de l’autisme : observations cliniques – Étude Américaine (G. Carlo) – Août 2007

Les effets des ondes électromagnétiques du téléphone portable sur la mobilité des spermatozoïdes humains : étude in vitro – Turquie – Oct. 2006

Expériences sur embryons de poulets et de rongeurs – (1998-2006)

Relation entre l’utilisation du téléphone portable et la qualité du sperme – Étude hongroise – Sept-Oct 2005

Université de Chicago : ‘Les champs de radiofréquence 2,45 GHz modifient l’expression des gènes des cellules humaines’ – (20/07/2005)

Étude allemande sur le changement comportemental des abeilles sous une exposition électromagnétique type mobile (portables, DECT) – 2005

Étude saoudienne : altération de l’audition et de la vision suite à l’utilisation de téléphones portables – Meo et coll. 2005

Antennes-relais et modification de l’électro-encéphalogramme (EEG) – Oberfeld G. et al. – Avril 2005

Impact des radiations de radio fréquences électromagnétiques sur l’intégrité ADN du sperme – Oct 2004

 

Sites

Blog pertinent d’un électrosensible : https://electrosensible.info

Chaine de vidéos – electrosensible.infohttps://www.youtube.com/channel/UCs0Ln9fJhRNnjZOhg3BSgXw/videos

Appel de 190 chercheurs scientifiques de la communauté internationale CEM auprès de l’OMS et de l’ONU : https://www.emfscientist.org/index.php/emf-scientist-appeal

 

Alternatives

Norme

La norme à 0, 6 V / m « demandée » par les « associations » est dix fois trop insuffisante : 0, 61 V/m (volt/mètre) = 1000 µW/m² (microWatt/mètre carré).

La norme devrait plutôt être < 100 µW/m² ou < 0, 194 V/m. L’unité Volt/mètre correspond au champ électrique (E), et l’unité microWatt/mètre carré correspond densité de flux ou densité surfacique de puissance électro-magnétique.

LiFi

Le LiFi commence à remplacer le Wifi. Le Li Fi fonctionne avec la lumière et émet ≈ 0, 293 V /m (Volt par mètre) ou + de 200 µW/m² (microWatt/mètre carré), quand le Wifi  émet ≈ 5 V / m ou 60000 à 70000 µW/m² .

Mais pour des électrosensibles véritables, 0, 293 V /m. (volt/mètre) ≈ 250 µW/m² (microWatt/mètre carré), c’est beaucoup trop élevé. Pour les personnes électro-sensibles le niveau doit être < 0, 106 V/m. ou < 30 µW/m². Et pour des personnes EHS (électro-hyper-sensibles véritables et diagnostiqués) le niveau doit être < 0, 061 V/m. ou < 10 µW/m².

Fibre optique

Contrairement aux deux précédentes alternatives, la fibre optique est une véritable alternative efficace et sans ondes CEM artificielles. Mais cette technologie n’a pas été voulue ni déployée par les pouvoirs publics qui ont préféré laisser faire les industries étendre partout leurs CEM artificiels micro-ondes.

Filaire – ADSL

Le filaire (téléphone à fil, connexion filaire ADSL, etc.) reste une alternative encore valable pour ne pas être pollué de CEM.

A suivre

Traitements

Se protéger des ondes EM artificielles

Pour les mesures de protections et d’autres informations sur l’électrosensibilité, voir Pollution électromagnétique – scandale sanitaire

Pour reconnaître si on est électrosensible ou pas, il suffit de vérifier si en dehors de l’exposition les symptômes (maux de têtes, troubles du sommeil, troubles oculaires, fatigue, épuisement, vertiges, étourdissements, faiblesses musculaires, nausées, acouphènes, brûlures, troubles cutanés, etc.) disparaissent ou pas ; si c’est le cas c’est que les signes sont très probablement causés par les CEM artificiels ou microondes, sinon non. La plupart du temps, pour les personnes véritablement électrosensibles, il faudra déménager et chercher un lieu où les rayonnements de champs électromagnétiques artificiels sont moindres dans dans des lieux plus isolés ou bien carrément des déserts quasi inhabités.. On trouve en France des endroits acceptables inférieurs à 10 μW/m² (microWatt par mètre carré) ou 0,06 V/m (Volt par mètre).

Lieu à topographie avec reliefs collines/vallons et boisés qui atténuent les rayonnements de CEM artificiels ; Plutôt une vallée qu’un sommet car les ondes rebondissent sur les montagnes ; Par exemple : Vosges, Massif Central, Ardèche, Vercors, etc.

Pas de mitoyenneté et pas à moins de 300 m minimum de voisins (Téléphone DECT, wifi, portables, Linky, etc.).

Pas de WIMAX, super Wifi pour l’extension d’accès Internet très haut débit sur distances de 10 à 50 kilomètres à des fréquences de 2 à 11 GHz ; En Europe le plus souvent sur bande de fréquences dite des 3, 5 GHz = de 3, 4 à 3, 8 GHz. Le Wimax est pour internet sans fil ce que la 5 G est pour la téléphonie mobile.

  • Chercher par : Nom du département + Wimax, et voir sur les différents sites.

Pas d’antennes relais à moins de 1, 2 km minimum. Pas dans l’azimut d’antenne-relais à 3 kms ni dans l’azimut de pylônes d’antennes-relais à 6 kms. La puissance rayonnée par une antenne-relais dépend du
nombre de conversations en cours dans la cellule, donc le rayonnement varie selon les jours et les heures (- la nuit + le jour). La zone de rayonnement dépend de la hauteur, de la distance, du type d’antenne.

Certaines antennes sont isotropes ou omnidirectionnelles et irradient sur un angle théorique ≈ 160° de large, d’autres sont unidirectionnelles et irradient sur un angle théorique = 12° de large + = 60° à la largeur maxi du lobe, d’autres sont bidirectionnelles.

Pour savoir si le lieu est beaucoup ou peu irradié, voir sur la carte l’exposition du relief (opacité sur les cartes) et voir détails de chaque antennes :

1° N° de support,

2° Système,

3° Bandes de fréquences,

4° Hauteur du pylône :

5° Azimut de l’antenne en degrés  :

Pas sous une ligne à haute tension : Basses fréquences et champs électriques et magnétiques très dommageables. Les lignes à haute tension sont signalées sur les cartes par un trait fin noir fléché continu droit.

Pas dans un azimut de faisceau hertzien à moins de 25 kilomètres minimum.

Le diamètre d’un faisceau hertzien est son angle d’ouverture, c’-à-d. 1 à 3° max. Il faut y ajouter les CEM non-nuls hors de l’angle d’ouverture.

7° Mesurer sur place les basses et hautes fréquences pendant plusieurs plages horaires. Rester un temps ou plusieurs jours et nuits pour tester le lieu.

8° Diminuer la pollution CEM domestique basses fréquences : Pas de compteurs communicants (rayonnement champ électrique des câbles), poser un filtre SPICA et /ou poser des câbles électriques blindés, diminuer les émissions des appareils électriques avec des protections tissus blindés ou autres. Dormir sous un baldaquin anti-ondes pour la chambre. Les installations photovoltaïques constituent une pollution accentuée (câblages et courant continu).

Voir Pollution électromagnétique – scandale sanitaire § Mesures et protection contre les ondes électromagnétiques

9° Pour les personnes chimico-sensibles il faut un lieu sans usine chimique à proximité, pas de champs de vignes ni de champs de blés ni de céréaliers, etc. à proximité (pesticides, insecticides, fongicides, etc.), pas d’alimentation avec additifs chimiques, pesticides, etc., pas de produits d’entretien chimiques, etc.

Préserver ou réparer la barrière intestinale

Le biote (milieu bactérien) intestinal produit les neuro-transmetteurs du cerveau. Il est essentiel de préserver la barrière intestinale pour conserver une bonne santé, une résistance immunitaire, une production normale de neuro-transmetteurs, un équilibre hormonal, etc. À cet effet, en général, le plus important est de diminuer au moins de moitié sinon davantage, voir supprimer :

1° le gluten présent dans le blé devenu trop mauvais et chargé de trop de gluten, qui est une colle intestinale (farines sans gluten, voir Alimentation) ;

2° le sucre qui alimente les « mauvaises » bactéries intestinales empêchant la barrière intestinale de remplir son rôle,

3° le lait animal

4° Supprimer les additifs chimiques alimentaires, manger bio, etc.

Il faut aussi en plus augmenter la quantité de légumes cuits jusqu’à 1 à 1,5 kg (poids en légumes crus) par jour/personne.

Voir Alimentation

Si l’intestin grêle est trop perméable, utiliser les produits suivants :

L-Glutanime, si besoin jusqu’à 10 g au total par jour en 3 prises avant les repas, pour réparer la membrane intestinale.

Boswellia Serata pour resserrer les jonction des intestins (utilisé aussi pour la maladie de Crohn) : https://www.dietanat.com/plantes-en-gelules/413-boswellia-bio-120-gelules-vegetales-300mg-3700644304133.html?gclid=EAIaIQobChMI1KvSio_13QIVhs13Ch1N5QMXEAQYASABEgJLPvD_BwE

Pépin de Pamplemousse Bio : https://www.dietanat.com/extraits-de-pepins/195-extrait-pepins-pamplemousse-bio-3700644301958.html

Quand la membrane intestinale s’est réparée, les symptômes tels que :  ballonnements, troubles intestinaux, troubles du métabolisme du poids, des graisses et du sucre, syndrome de fatigue chronique quotidienne, mauvaise digestion, immunité affaiblie, dérèglements hormonaux et neuro-hormonaux (neuro-transmetteurs=hormones du cerveau), éléments toxiques dans le corps, troubles du sommeil, etc., disparaissent.

Préserver ou réparer la barrière hémato-encéphalique (barrière du cerveau)

Les ondes EM artificielles ouvrent la BHE (barrière hémato-encéphalique), crées un stress oxydatif ainsi que des micro-inflammations cérébrales formant une inflammation plus globale du cerveau responsable de pression du cerveau et de maux de tête, gênes dans/autour de la tête, nausées, étourdissements, vertiges, troubles oculaires, problèmes de sommeil (insomnies d’endormissement et de réveil), troubles cognitifs, etc.

Antioxydants :

  • Oméga 3 DHA-EPA (≈ 10/1), aide à reconstituer le cerveau et à refermer la barrière hémato-encéphalique (BHE),
  • Papaye fermentée FPP (Laboratoires OSATO, pas d’autres), anti-inflammatoire cérébral,
  • Vitamines B1, B2, B3 avec avis médical, B6, B9, aident le fonctionnement des cellules cérébrales,
  • Magnésium, aide le fonctionnement des cellules,
  • Vitamine E, antioxydant,
  • Glutathion, détoxication cellulaire des oxydants et des métaux lourds,

Voir Pollution électromagnétique – scandale sanitaire § Traitement contre les ondes EM artificielles

Vidéos

Mise en garde sur vidéos ci-dessus : Les CMO ou CEM vivant (pubs dans vidéos ci-dessus) sont inefficaces.

Mesures basiques HF domestique 

Mesure basiques BF domestique

Compteurs communiquants