Pollution électromagnétique – scandale sanitaire

SVP Attendez quelques secondes le chargement des vidéos de cette page

La pollution ElectroMagnétique

Les ondes Électro-Magnétiques artificielles n’ont rien à voir avec les ondes électromagnétiques naturelles. Les ondes artificielles sont pulsées (micro-ondes hachurées ; trains d’ondes) et stressent les cellules, tandis que les ondes naturelles sont des ondulations linéaires continues qui ne sont pas nocives. Il est parfaitement connu depuis les années 1970 par les instances militaires et civiles que les Champs Électro-Magnétiques (CEM) ¹ artificiels sont nocifs pour l’homme (et l’animal et le végétal) et connus comme étant le « syndrome des micro-ondes » ou symptômes spécifiques de dystonie neuro-végétative (Explication plus bas), et cela n’a rien à voir avec des effets thermiques. Les CEM artificiels causent des maladies graves et/ou des intolérances fonctionnelles sévères. Certains de ceux devenus électro-sensibles aux CEM artificiels peuvent même aussi devenir sensibles à certains CEM naturels. La pollution CEM artificiels est la dernière couche du millefeuille de toutes les pollutions, après les nanotechnologies, les additifs, les chemtrails, etc., etc.

¹ Champs d’ondes Électro-Magnétiques Hautes Fréquences (HF) micro-ondes, et champs électriques et champs magnétiques Basses Fréquences des circuits électriques domestiques.

Graduations de fréquences d’ondes
1 Hertz (Hz) = Onde d’1 cycle ou fréquence/seconde.
1 KiloHertz (KHz )= 1000 Hertz.
1 MégaHertz (MHz) = 1 million d’Hertz.
1 GigaHertz (GHz) = 1 milliard d’Hertz.

  • Ondes Extrême basses fréquences, (ELF – Extremely Low Frequency: De 0,5 Hz à 30 Hz et De 3 Hz à 3 KHz (courant alternatif).
  • Très basses fréquences et basses fréquences : De 3 Hz à 300 KHz.
  • Ondes radio ≈ 10 KHz à 10 Mhz
  • Ondes radar hautes fréquences (HF) ≈ 10 Mhz à 100 Mhz.
  • Micro-ondes : ondes EM artificielles hyperfréquences ou super hautes fréquences (SHF – Super High Frequency) de longueur d’onde plus courte (=micro) que les VHF : De 300 MHz à 3 GHz, voir 400 MHertz à 30 GHertz (téléphones portables, réseaux sans fil, bluetooth, Wi-Fi, DECT, WiMax, vidéos sans fil, fours à microondes, etc.)
  • Très hautes fréquences (VHF – Very High Frequency) et Ultra hautes fréquences (UHF – Ultra High Frequency) : De 30 GHz à 300 GHz (utilisées par les radars de la 2ème guerre mondiale).
  • Extrême hautes fréquences (EHF – Extremely High Frequency) : De 300 GHertz à 3000 GHertz.

Les frontières entre les gammes de fréquences ne sont pas strictes et s’interpénètrent.

Les champs EM artificiels (basses et hautes Fréquences, micro-ondes, etc.) sont présents partout et représentent le plus grand de tous les scandales sanitaires au monde qui a jamais été (avec les chemtrails ou épandages chimiques dans l’atmosphère par additifs dans les carburants des avions partout dans le monde, relatifs aux champs d’ondes EM artificiels atmosphériques, mais officiellement déniés au profit d’une soi-disant « géoingéniérie » climatique).

Les champs d’ondes électromagnétiques artificielles (basses et/ou hautes fréquences) agressent le cerveau en ouvrant la barrière hémato-encéphalique (ou BHE : Barrière sanguine protégeant le cerveau des toxiques du reste du corps)

 

 

 


L’ouverture de la barrière hémato-encéphalique expose les cellules du cerveau aux éléments toxiques indésirables contenus dans le sang, et engendre des inflammations des centres nerveux
(noyaux de neurones délicats au centre du cerveau : 1° système limbique, siège de la mémoire, et qui analyse les informations de stress et envoie les réponses ; 2° l’amygdale, 3° l’hippocampe et 4° l’hypothalamus, qui gèrent les réponses neuro-endocriniennes ou neurotransmetteurs).

Le cerveau devient sensible, allergique et intolérant à des éléments contenus dans le sang auxquels il ne devrait normalement pas être exposé, ce qui produit des intolérances ou allergies chimiques et électromagnétiques qui sont déjà des inflammations destructrices des noyaux neuronaux et sont normalement réversibles si le nécessaire est fait (diagnostic, traitement médical, protection électromagnétique et/ou chimique). Sans traitement, ces intolérances évolueront vers un genre de maladie d’Alzheimer. Les émissions électromagnétiques naturelles n’ont pas spécialement (ou en conditions normales) d’effets nocifs sur le vivant.

Toutes ces « nouvelles » technologies civiles sans fil dérivent directement des différents types d’armes électromagnétiques et diaboliques développées par les militaires depuis plusieurs décennies dont quelques exemples suivants :

  • Antennes HAARP (High Frequency Active Auroral Research Program – Programme de recherche en hautes fréquences actives aurorales : Antennes d’émission d’ondes ionosphériques) ;
  • Canons électromagnétiques ;
  • Armes électromagnétiques EMP ou Electromagnetic Pulse (À Impulsion Electromagnétique) ;
  • Armes micro-ondes ;
  • Armes qui provoquent la douleur à 2 kms de distance ;
  • Armes climatiques ;
  • Armes sismiques ;
  • Micro-drones ;
  • Drones terrestres et robots de combat ;
  • Projet Mégajoule ;
  • Implants sous-cutanés ;
  • Aurora ;
  • Lasers infrarouges anti-obus et anti-roquettes ;
  • Armes soniques ;
  • Armes à énergie dirigée ;
  • Armes de « Guerre propre » ;
  • Armes électromagnétiques de poing ;
  • Armes non-léthales (non-mortelles) :
    • Armes micro-ondes anti-manifestations ;
    • Low-Power Microwave ou micro-ondes de basse puissance (micro-ondes modulées de basse énergie, fréquences radar 0,4-3 Gigahertz) ;
    • Véhicules banalisés porteurs de systèmes techniques anti-émeutes « acoustic psycho-correction » ;
    • Système VMADS de contrôle de foule.

La Guerre Propre, Document audio MP3 sur les armes électro-magnétiques

29 min., Robert Arnaut, France Inter, 2002, avec Daniel Depris, CEPHES (Comité Européen pour la Protection de l’Habitat, de l’Environnement et de la Santé http://depris.cephes.free.fr/index2.htm)

 

Les technologies sans fil civiles restent cependant technologiquement très basiques (c’est-à-dire très cher pour ce que c’est) par rapport aux technologies militaires, et c’est fait exprès. Ce sont des gadgets pour distraire les insensés et des idoles pour les sots. Étant donné que ces pollutions électromagnétiques sont directement issues d’armes diaboliques très puissantes pour cibler, neutraliser, ou détruire progressivement ou brutalement des hommes et endommager des matériaux très efficacement, il n’est pas étonnant que toutes ces ondes électromagnétiques artificielles ne puissent que nuire au vivant. Aucun endroit sur terre n’est épargné – même l’antarctique – depuis les années 1990. Ceci est sans précédent.

En 1970, les militaires savaient que les radaristes ne supportaient pas les ondes EM, à tel point qu’ils ont arrêté ces technologies, non pas à cause des effets thermiques, mais à cause des effets spécifiques appelé «syndrome des hyperfréquences» ou maladie des micro-ondes dont les symptômes suivants : dystonie neuro-végétative* de tous degrés de gravité, bourdonnements d’oreille, pulsation dans le crâne, prurit au niveau des oreilles, impression d’électricité au niveau des obturations dentaires, fatigue, céphalée, douleurs oculaires, asthénie, réaction végétative anormale, irritabilité, insomnie, arythmie sinusale (cardiaque), allongement du temps de conduction auriculaire (cœur), picotements, brûlures, circulation des membres inversée, agressivité, troubles du sommeil, troubles de la mémoire, troubles de répartition des hormones dans le plasma sanguin, baisse des leucocytes tueurs, etc.

* Dystonie neuro-végétative (Altération de la tonicité du système nerveux autonome) : fatigue intense ; soif ; étourdissement, vertige ; sentiments d’anxiété ou de panique ; palpitations cardiaques lentes ou rapides ; hypotension orthostatique avec syncope si gravité ; maux de tête ; pâleur, malaise ; mydriase (dilatation anormale) des pupilles ; constipation, diarrhée ; nausée ; reflux gastro-œsophagien ; impuissance, anorgasmie, sécheresse intime, incontinence ; trouble visuel ; engourdissements ; douleur nerveuse ; difficulté de respiration ; convulsions, perte de conscience si gravité.
(Le système nerveux autonome innerve tous les organes et est composé d’une branche sympathique et d’une branche parasympathique opposées et complémentaires. Quand le système nerveux autonome échappe à la volonté, il est sous l’influence des émotions. Le stress et l’anxiété peuvent dérégler et sur-stimuler le système sympathique ; La fatigue sur-stimule et déséquilibre le système parasympathique : Quand les deux – stress et fatigue – sont simultanés, une dystonie fonctionnelle apparait sans relation à une lésion. L’opposition complémentaire harmonieuse entre sympathique et parasympathique se manifeste à travers le rythme nycthéméral ou jour/nuit.)

Ci-dessus rapport intitulé : «Pathologie professionnelle du personnel chargé de la sécurité de la circulation aérienne – 1ère section – Les effets biologiques des hyperfréquences du radar (rayonnements électromagnétiques UHF)»

Syndrome des micro-ondes ou des hyper-fréquences, voir Electrosensibilité – ElectroHypersensibilité

Les militaires ont étudié l’effet thermique des champs artificiels d’ondes électromagnétiques sur l’organisme, et peu les autres effets dits « spécifiques » qui sont les pires. Donc les effets catastrophiques des micro-ondes artificielles étaient tout à fait bien connus déjà dans les années 1970. Mais ces mêmes technologies diaboliques ont été reprises (revendues aux sociétés privées) pour la société civile ! Donc c’est exprès.

C’est une guerre électromagnétique contre les populations : une «guerre propre» de réduction des populations. Les populations civiles sont en guerre invisiblement et sans le savoir, ou ne veulent pas le savoir. Tous sont affectés.

Ci-dessus, en-têtes de deux rapports officiels sur les effets des ondes EM artificielles en 1980 et en 1997 prouvant que les officiels connaissent très bien les effets nocifs des ondes EM artificielles.

Et les scientifiques civils n’ont pris en compte que les effets thermiques et pas les autres qui sont les pires. Les rares chercheurs qui ont étudié les effets spécifiques (autres effets que ceux thermiques) ont trouvé que les champs artificiels d’ondes étaient dangereux. Donc comme ces effets sont connus depuis les années 70, ceux qui disent qu’il n’y a pas de preuves d’effets directs sont soit incompétents, soit menteurs. Les ondes artificielles sont polarisées, hachées ou pulsées et dangereuses.

Ci-dessus en bleu : micro-ondes artificielles hachurées déstructurantes, qui n’ont rien à voir avec des ondes (ondulations) naturelles continues.

Les antennes relais de téléphonie mobile (≈ 150 000 antennes relais en France en 2017 ; 207 080 antennes relais en France en 2019 ou 3, 239 antennes/1000 habitants) sont les émissions les plus connues (les plus significatives sont inconnus au public bien entendu), et leurs réseaux se sont considérablement développés depuis les années 90. S’y ajoute le wifi (micro-ondes) partout (télépéages, caméras de surveillance wifi dans les villes, wifi dans les trains, rues, écoles, etc., etc.), et les hautes fréquences aussi dans les circuits électriques domestiques. Les symptômes causés par les antennes-relais peuvent aussi varier lors de leurs mises à jour ou autre.

 

Ci-dessus : exemples de différents types d’antennes relais de téléphonie mobile civile, et qui ont gardé leur ressemblance à des radars militaires.

 

Ci-dessus : exemples de camouflages d’antennes, comme les militaires.

Il n’est pas du tout besoin d’avoir un téléphone portable pour être exposé à toutes les types de radiations électromagnétiques artificielles nocives présentes partout : autres téléphones portables, antennes relais centralisant tous les téléphones, réseaux sans fil, bluetooth, Wi-Fi, DECT, WiMax, vidéos sans fil, fours à micro-ondes, satellites, compteurs communicants Linky, Gaspar, eau, circuits électriques de voisins, etc.
La pollution électromagnétique domestique s’ajoute à celle des micro-ondes : 1° Les appareils et les circuits électriques domestiques induisent des champs EM et du courant induit ; 2° Les nouveaux compteurs communicants sur-multiplient considérablement ces champs EM et sont sources de véritables troubles allant jusqu’à la gravité ; 3° Les circuits électriques domestiques font antennes avec les antennes-relais ; 4° Les nouveaux compteurs communicants injectent des hautes fréquences dans les circuits électriques domestiques et en font des antennes encore plus fortes.

Normes

Normes / Pays

La bonne norme est celle du Comté de Salzburg en Autriche à 0,6 V/m ou < 1 μW/cm².
Les normes les moins élevées (mais nocives) sont celles de Bruxelles, Luxembourg, Suisse, Lichtenstein, Chine, Pologne et Russie : 9,5 à 10 μW/cm².

Les plus criminelles et pires normes sont celles des USA, Canada, France : de 600 à 1000 μW/cm² ! Mais les États disent que c’est officiellement sécurisé : c’est en dessous des normes !

1 μW/cm² = absolument nocif

1 μW/cm² (microWatt/centimètre carré) = 10 000 µW/m² (microWatt/mètre carré) = 1, 942 V/m (Volt/mètre).

0, 1 μW/cm² = Niveau de dangerosité

0, 1 μW/cm² (microWatt/centimètre carré) = 1000 µW/m² (microWatt/mètre carré) = 0, 61 V/m (volt/mètre).

0, 1 μW/cm² est le niveau officiel le plus bas « acceptable » d’exposition aux champs EM micro-ondes artificiels pour l’organisme.

Pierre LE RUZ, Président du CRIIREM, Dr en physiologie et expert en radiofréquences : «Le niveau de dangerosité c’est 0,6 Volt par mètre, pour un effet à long terme». (Ondes, un danger invisible ? https://www.youtube.com/watch?v=zLXgDASAbW8)

0, 1 μW/cm² n’est absolument pas acceptable. 0, 61 V/m (volt/mètre) ou 1000 µW/m² (microWatt/mètre carré) est un seuil de dangerosité, pas un seuil acceptable sous lequel tout va bien. En réalité, le niveau doit être < 0, 001 μW/cm² ou < 100 µW/m² ou < 0, 194 V/m.

Pour les personnes sensibles, le niveau doit être < 0, 003 μW/cm² ou < 30 µW/m² ou < 0, 106 V/m.

Pour des personnes EHS (électro-hyper-sensibles diagnostiqués) le niveau doit être < 0, 001 μW/cm² ou < 10 µW/m² ou 0, 061 V/m.

Tableau d’équivalence

Unités

Volt/mètre (V/m) : Unité du signal de champ électrique (vecteur E). Formule de conversion théorique d’unité Volt/mètre (V/m) en Watts par mètre carré (W/m2) : valeur en Volt/mètre au carré divisé par 377 : (V/m)2/377 W/m2. Par exemple, 1 Volt/mètre (V/m)  = 12/377 = 0,0026 Watts par mètre carré (W/m2) = 2652 microWatt/mètre carré (μW/m²).

Watt/mètre carré (W/m²) : Unité de mesure de puissance de densité de flux (PFD :  Power Flux Density) ou puissance de champs électromagnétique (CEM) par unité de surface. 1 Watt/mètre carré (W/m²) = 1000000 microWatt/mètre carré (μW/m²) = 19, 416 Volt/mètre (V/m).

Tesla (T) : Unité  d’induction magnétique uniforme sur une surface de 1 mètre carré. 1 nanoTesla (nT) = 0,000001 Gauss (G) = 0,010 milliGauss (mG).

Décibelmilliwatt (dBm ou dBmW) : Unité de mesure de rapport de puissance en décibels (dB) entre une puissance mesurée et un milliwatt (mW). Décibel par mètre carré (dBm/m²) ; Décibelwatt par mètre carré (dBW/m²) : idem en rapport à une surface. 30 dBm = 1 W ; 20 dBm = 100 mW ; 10 dBm = 10 mW ; 0 dBm = 1 mW ; – 10 dBm = 0, 1 mW ou 100 µW ; – 20 dBm = 0, 01 mW ou 10 µW ; – 30 dBm = 0, 001 mW ou 1 µW. Par exemple – 40 dB = facteur – 100 (100 fois moins) ; – 70 dB = facteur – 3000.

(Facultatif : Gauss (G) : Unité électromagnétique à trois dimensions d’induction magnétique = 1 maxwell par centimètre carré (Mx/cm²) = 100 micro Tesla (100 µT = 1/10000 Tesla).

(Facultatif : Weber (Wb) : Unité de flux d’induction magnétique d’une seule spire pour une force électromotrice d’1 volt annulée en 1 seconde par décroissance uniforme.)

(Facultatif : Ampère/mètre (A/m) : Unité du champ magnétique d’un courant constant de 1 ampère au centre d’un circuit circulaire de 1 mètre de diamètre.)

Tableaux de Conversion Tesla en Gauss – Conversion W/m² en dBm/m² et dBW/m² – Conversion dBm en V/m, W/m², A/m

Tableau complet Conversion / Équivalence CEM – pdf : dBm, kV/m ,V/m, mV/m,  W/m², mW/m², µW/m², nW/m², mW/cm², µW/cm², nW/cm², pW/cm², A/m, mA/m, µA/m, mGauss, µT, nT

Valeurs des zones repos (2015 Fr) : Champs, Ondes, Rayonnement – Poisons domestiques, Polluants, Atmosphère ambiante – Champignons, Microbes, Allergènes

0, 000001 µW/m² : Vraie norme de sécurité sanitaire 

Olle Johansson, professeur de neuro-science à l’Institut Karolinska de Stockholm : «Il n’y a qu’une seule valeur de sécurité sanitaire jamais proposée : 0, 000001 – 0, 00000000001 µW/m² [microwatt/mètre carré] – c’est le seuil naturel durant les activités cosmiques ordinaires ; proposé par Olle Johansson ; Institut Karolinska 1997, comme vraie valeur de sécurité sanitaire ! (Olle Johansson, Suède : Le trouble fonctionnel de l’EHS [*] : de la théorie à la pratique : https://www.youtube.com/watch?v=g9vrYklL86Y)

[*] EHS : ElectroHyperSensibilité – Voir Electrosensibilité – ElectroHyperSensibilité (EHS)

 

Normes et effets (en µW/cm²)

Symptômes et maladies causés par les ondes EM artificielles

  • Cancers (cerveau, sein, testicules, leucémie, etc.),
  • Troubles neurologiques (troubles de l’équilibre, flottement, étourdissements, vertiges, sensations de chute, jambes en coton, sensation d’être vidé, perte d’équilibre jusqu’à la chute dans certains cas extrêmes, sensations de décharges dans le cerveau, fourmillements, engourdissements, etc.), excitabilité-nervosité interne incoercible, irritabilité sans cause apparente, etc.,
  • Troubles cognitifs, difficulté de l’attention et de concentration, troubles de mémoire immédiate,
  • Fatigue chronique, épuisement,
  • Faiblesse musculaire, spasmes musculaires, douleurs musculaires, contractures musculaires,
  • Troubles du sommeil, difficulté d’endormissement, insomnie de réveil, fatigue matinale (sommeil non-réparateur), etc.,
  • Maux de tête, sensation de resserrements de tête, douleurs articulaires,
  • Acouphènes, sifflements d’oreilles, tintements, bourdonnements, etc.,
  • Chaleur de la tête, distension (sensation de pression de l’intérieur vers l’extérieur) dans la tête, lourdeur dans la tête, « brouillard » autour de la tête, sensation de casque, sensation de « pulsation » du cerveau, etc.,
  • Troubles cutanés (rougeurs, sensation de brûlure, picotements, fragilisation de la peau, etc.),
  • Réactions allergiques, rhinite chronique, voies nasales sèches, etc.,
  • Troubles oculaires, phosphène artificiel multicolore rétinien unilatéral, yeux secs, douleurs derrière les yeux, yeux qui piquent et qui brûlent, intolérance à la lumière artificielle (néons, etc.), intolérance à la lumière du soleil,
  • Troubles probables de la fécondité/fertilité, malformations, fausses-couches, autisme,
  • Certains troubles digestifs (intestinaux, manque d’appétit, etc.),
  • Intolérance et allergie aux produits chimiques,
  • Intolérance aux appareils électriques, etc., etc.

L’O.M.S. a classé en 2011 l’exposition aux ondes EM artificielles possible cancérigène (seuil minimal qui va passer au niveau supérieur dit « probable » quand se déclenchera le scandale sanitaire majeur mondial et les maladies des ondes EM des nouveaux compteurs à domicile). En France un cas d’hyper-électrosensibilité a été reconnu officiellement « handicap » par la justice en 2015.

Tous ces troubles peuvent apparaitre progressivement ou brutalement et comportent plusieurs phases d’aggravation : 1° phase de stress (alarme), 2° phase d’état acquis (épuisement) et 3° phase d’aggravation (dégâts) ; les signes et troubles n’apparaissent pas tous en même temps dans les premières phases mais, sans traitement, vont en s’accentuant. Le diagnostic certain ne dépend pas de sensations subjectives – même réelles, mais d’éléments objectifs : examens spécifiques : encéphalique, sanguin et urinaire corroborés. Certains sont hypersensibles et d’autres ne le sont pas, mais tous sont affectés et soit deviendront plus sensibles, soit développeront diverses maladies car la biologie de tous est altérée. Les symptômes causés par les micro-ondes des antennes-relais peuvent varier (intensité, signes différents, heures) selon les variations de fréquences lors de  mises à jour ou autres

Par exemple, si vous avez eu l’oreille ou la tête qui chauffe du côté où vous téléphonez avec un portable, si vous avez eu à supporter difficilement les néons, si vous avez déjà eu des sensations à la tête en présence de champs électromagnétiques artificiels, etc., cela signifie que votre système nerveux a déjà été sensibilisé et que donc vous avez déjà commencé à être affecté.
Ces exemples de signes ci-dessus (parmi beaucoup d’autres) constituent des symptômes de début de sensibilisation du système nerveux aux champs d’ondes artificiels, et iront en augmentant sur des années, et si rien n’est fait, vers une aggravation et des dégâts dans votre cerveau. Normalement ces dégâts sont encore réversibles si tout est mis en œuvre pour se traiter, mais sans traitement c’est catastrophique.

Le calcium est l’élément le plus impliqué dans la communication des cellules nerveuses et les champs EM artificiels agressent les canaux calciques cellulaires (trop de calcium entrant dans les cellules provoquent leur apoptose ou mort cellulaire).

Chez les personnes intolérantes aux champs électromagnétiques (basse fréquence ou micro-ondes ou hautes fréquences) les canaux calciques cellulaires sont stressés.

Hypersensibilités chimiques et électromagnétiques par Martin Pall – 16 min.

Martin Pall : «Les récepteurs NMDA sont activés par les substances chimiques tandis que les CCVD sont activés par les champs électromagnétiques».

Exposition aux champs électromagnétiques : Activation des canaux calciques voltage-dépendants – Martin L. Pall

Le calcium est impliqué de manière primordiale dans tout le métabolisme et le déclenchement de nombreuses maladies. Le stress des canaux calciques causent l’électrohypersensibilité. D’autres recherches sur ce sujet permettraient probablement de mieux connaître la cause des déclenchements de l’électrosensibilité, de l’intolérance aux champs électromagnétiques artificiels et/ou maladies des ondes et de trouver des traitements. En outre, les chercheurs ont découvert des propriétés quantique de l’atome (ion) de calcium à travers la membrane cellulaire : son effet tunnel par dualité ondes-particules en rapport avec la molécule d’eau (possiblement du à la géométrie singulière du vide quantique de la molécule d’eau). Des recherches dans ce sens donneraient probablement des résultats.

Information de base sur le scandale des ondes EM artificielles

Simulation CEM 3D 

Bande-annonce Film « Thank you for calling » (« Merci d’avoir appelé »)

Thank you for calling, Documentaire de Klaus Scheidsteger enquêtant sur le combat du Dr George L. Carlo, contre l’industrie du mobile, qui montra que les téléphones portables peuvent entraîner des tumeurs au cerveau, avec témoignages d’autres chercheurs.

COMOBIO – Projet controversé autour des ondes – 19 min.

Bande-annonce Film « Cherche Zone blanche désespérément »

Film « Cherche Zone blanche désespérément », version française sous-titrée espagnol – 58 min.

Supplément au Film « Cherche Zone blanche désespérément » – 7 min.

Supplément au Film « Cherche Zone blanche désespérément » – 5 min.

Supplément au Film « Cherche Zone blanche désespérément » – 5 min.

Supplément au Film « Cherche Zone blanche désespérément » – 2 min.

Syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques – 48 min.

Électro-hypersensibilité, une reconnaissance scientifique et médicale ? 19 min.

L’effet des ondes électromagnétiques sur la santé – 1:37 min.

Les maladies environnementales – 7 min.

 Crise sanitaire par Jean-Louis Roumegas, député EELV de l’Hérault,
co-président du groupe Etudes sante-Environnement – 3 min.

3 millions de personnes touchées, André Cicollela,
Président du Réseau Santé Environnement – 3 min.

L’électrohypersensibilité – 12 min.

 

Rapport BioInitiative 2012

Méta-analyse de centaines d’études non-contestées, publiées en comité de lecture, et compilées par 29 scientifiques de renommée internationale https://bioinitiative.org/table-of-contents/

Justification biologique – normes d’exposition pour le rayonnement électromagnétique de faible intensité

Table (Traduction assez bonne avec un traducteur google…)

Traduction du sommaire :

Section 1 : Résumé pour le public et conclusions
Section 2 : Énoncé du problème
Section 3 : Les normes d’exposition publique existantes
Section 4 : Preuve de l’inadéquation des normes
Section 5 : Preuve des effets sur l’expression des gènes et des protéines (Recherche Transcriptomique et Proteomique)
Section 6 : Preuve d’effets génotoxiques – dommage d’ADN RFR et ELF
Section 7 : Preuves de la réponse au stress (protéines du stress)
Section 8 : Preuve des effets sur la fonction immunitaire
Section 9 : Preuve des effets sur la neurologie et le comportement
Section 10 : Effets des CEM de la communication sans fil sur la barrière hémato-encéphalique
Section 11 : Preuves des tumeurs cérébrales et des neurinomes acoustiques
Section 12 : Preuves des cancers de l’enfant (leucémie)
Section 13 : Preuve des effets sur la mélatonine : la maladie d’Alzheimer et le cancer du sein
Section 14 : Preuve de la promotion du cancer du sein
Section 15 : Preuve de perturbation par le signal modulant
Section 16 : Mécanismes génétiques et métaboliques plausibles des effets bio de champs magnétiques ELF très faibles sur les tissus vivants
Section 17 : Preuve basée sur les thérapies médicales
Section 18 : Effets de la fertilité et de la reproduction des CEM
Section 19 : Effets fœtal et néonatal des CEM
Section 20 : Constatations en autisme compatibles avec les CEM et RFR
Section 22 : Précautions à prendre – exemples mondiaux de santé publique depuis la BioInitiative 2007
Section 23 : Le principe de précaution
Section 24 : Principaux éléments de preuve scientifique et recommandations en matière de politique de santé publique
Détail des liens du Rapport BioInitiative 2012, voir : Electrosensibilité – ElectroHyperSensibilité (EHS)

Rapport BioInitiative 2012 – 1800 nouvelles études renforcent la certitude de la nocivité des ondes et de l’urgence des nouvelles normes de protection (Site Robin des toits)

 

Discours officiel frauduleux des normes falsifiées

Cette vidéo ci-dessus (iCAP Université Lyon 1, 2013) montre le discours officiel frauduleux des normes falsifiées établies d’après seulement l’effet thermique et pas les effets spécifiques plus graves et dangereux ; les normes internationales sont établies par l’ICNIRP qui est une organisation privée remplie de scientifiques qui travaillent pour les opérateurs ! (International Commission on Non-Ionizing Radiation Protection : Commission internationale de protection des radiations non-ionisantes)

Nouveaux compteurs communicants émetteurs de CEM


Les technologies sans fil grillent le cerveau, et arrivent DE FORCE À DOMICILE (sans compter les autres problèmes d’installateurs, d’intrusion, de violation de vie privée, de vol, de pannes…).
Les compteurs communicants injectent un Courant Porteur en Ligne (CPL = ondes radio de 50 à 74 KHz) dans les circuits électriques domestiques, installés SANS filtre ET SANS blindage complet du circuit : c’est une folie pure.

MÊME SANS POSE DE COMPTEUR COMMUNIQUANT ‘LINKY’, LE COURANT HF CPL SERA INJECTÉ QUAND MÊME DANS LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES DOMESTIQUES.

Compteurs communicants = Champs EM radiatifs (à 2 m.) des circuits électriques domestiques + circuits électriques domestiques faisant antennes avec les antennes-relais + augmentation des champs EM par concentrateurs partout + champs EM entre compteurs + micro-ondes des compteurs (à venir) + augmentation des champs EM des antennes-relais = très grave pollution de rayonnement EM partout.

Voyez ci-dessous ce que se prend le système nerveux tout le temps avec les CPL HF du Linky :

Symptômes les plus courants :

  • Maux de tête
  • Insomnie
  • Fatigue
  • Acouphènes
  • Arythmie cardiaque, palpitations
  • Diminution de la fonction immunitaire
  • Irritabilité
  • Diminution de la fonction cognitive

 

Maud BIGAND à Montauban – Collectif « Touche pas à mon compteur » (linky) –

 

Enjeux du compteur LINKY – Rueil Malmaison –

 

Sur les compteurs communicants – « Take back your power » – 1 h 26

 

Témoignage vidéo (19 min.) de Mr et Mme Stephan à Rieu de Pelleport, devenues électro-sensibles immédiatement après la pose du Linky

 

Sites anti-linky

Livres de base sur les ondes EM

   

    

      

Sites sur les ondes électromagnétiques artificielles

Comité Européen pour la Protection de l’Habitat, de l’Environnement et de la Santé

depris.cephes.free.fr

ARTAC

ehs-mcs.org – Site de l’ARTAC – médecine environnementale – Pour les professionnels de santé et les ElectroHyperSensibles & MulipleChimiqueSensibles

Autres

CRIIREM – Centre de Recherche et d’Information Indépendant sur les Rayonnements ElectroMagnétiques non ionisants

robindestoits.org – Association nationale pour la sécurité sanitaire des technologies sans fil – Danger téléphone portable et antennes relais – Danger pour la santé des ondes du portable wifi, wimax, sans fil, DECT, bluetooth

Belgian BioElectroMagnetics Group Electrosensibilité / EHS

P.R.I.A.R.T.E.M. : Pour Rassembler, Informer et Agir sur les Risques liés aux Technologies ElectroMagnétiques

Cartes

Carte des antennes relais et autres antennes + échelle de distance : cartoradio.fr

Carte des antennes relais de téléphonie mobile : antennesmobiles.fr

Carte foudre et orage – radars NEXRAD détecteurs (et générateurs de plasma dans l’atmosphère et l’ionosphère) : blitzortung.org

Carte météorologique – Radars TERA détecteurs (et aussi ioniseurs atmosphériques) : accuweather.com

Radars TERA : weatheronline.co.uk

 

Mesures et protections contre les ondes artificielles électromagnétiques

Les patchs de protections anti-ondes pour téléphones portables ne servent à rien. Les appareils de protection anti-ondes ne servent à rien. Les absorbeurs d’ondes ne servent à rien. Les rectificateurs d’ondes en « ondes bio-compatibles » ne servent à rien (Fazup, CMO, etc.), etc., pour la protection EM.

Daniel Depris, Comité Européen pour la Protection de l’Habitat, de l’Environnement et de la Santé (CEPHES), « Les ondes de la mort », ch. 9 sur l’étude des protections possibles, 1980 : « Il n’existe aucun neutralisateur capable de lutter efficacement et effectivement contre les nuisances électromagnétiques. Tout appareil vendu comme tel relève de la supercherie, de la publicité mensongère et de l’escroquerie commerciale ». (Daniel Depris, Expert en politique énergétique, consultant international, spécialiste des études et contre-études, expertises et contre-expertises d’implantation de lignes électriques, émetteurs Hertziens, relais de téléphonie sans fil, radars, transformateurs, etc., et nuisances engendrées.)

Les protections contre les ondes électromagnétiques artificielles (tissus métallisés, blindages, etc.) sont celles uniquement de haute qualité ou qualité militaire. Mais leurs protections sont relatives et non absolues, c’est-à-dire qu’il n’existe pas de protection totale (100%), mais seulement partielle qui atténue plus ou moins efficacement ; et elles sont assez chères.

Les technologies électromagnétiques actuelles contiennent les deux sortes de fréquences : hautes et basses fréquences, qui chacune affectent selon des symptômes distincts. Par conséquent la protection contre les hautes fréquences diffère de celle contre les basses fréquences.
Les tissus maillés filaires métallisés sont efficaces contre les hautes fréquences ; Contre les basses fréquences, il faut un matériau plein type isolant de toiture multicouche.
Les bricolages du genre casque d’aluminium, etc., ne servent strictement à rien comme protection ; cependant, en urgence, une serviette bien mouillée enroulée au-dessus et autour de la tête atténue un peu.

Sites de vrais matériels de mesure et de protection CEM

Pollution électromagnétique domestique
La pollution électromagnétique (EM) domestique basse fréquences est absolument aussi à prendre en compte car elle s’ajoute à celle des hautes fréquences micro-ondes. En outre, la plupart des circuits électriques et appareils électriques à fils sont mal conçus et/ou mal fabriqués.

1° Les appareils sans fils induisent des champs EM :

2° Les appareils avec fils (filaires) induisent des champs EM :

3° Les circuits électriques domestiques induisent des champs EM et du courant induit dans le corps :

4° Les nouveaux compteurs communicants surmultiplient considérablement ces champs EM et sont sources de véritables troubles allant jusqu’à la gravité et sont le nouveau scandale sanitaire mondial avec les antennes relais et le syndrome des  micro-ondes tout à fait connu depuis les années 1970 mais quand même installés et selon des normes complètement folles.


5° Les circuits électriques domestiques font antennes avec les antennes-relais et beaucoup plus avec les compteurs communicants qui injectent un courant HF supplémentaire irradiant à 2 mètres dans les circuits électriques domestiques.
Une vraie mise à la terre efficace doit être opérée de tous les circuits électriques et pour tous les appareils filaires ;
Les téléphones sans fils DECT, le Wifi, les micro-ondes GSM et les micro-ondes d’antennes-relais, et les nouveaux compteurs à micro-ondes doivent absolument être bannies (Ce qui pose un sérieux problème quand un voisin a un DECT, la Wifi, etc.).

Il faut mesurer les champs électriques et magnétiques basses fréquences avec un mesureur basses fréquences. On peut aussi utiliser un stylo détecteur basse fréquence pour détecter facilement les appareils émetteurs de champs électriques (et parce qu’ils ne sont pas mis à la terre).

Utiliser un testeur de tension induite pour mesurer le champ électrique capté par le corps proche d’appareils sources de champs électriques.

Il faut aussi mesurer les CEM HF avec un mesureur hautes fréquences pour connaître les expositions EM micro-ondes (téléphone sans fil DECT, téléphonie mobile, antennes relais, wifi, etc.).

ATTENTION Contrairement à ce que certains disent, on ne met pas les pieds à la terre dans un champ électrique d’appareils émetteurs (mal relié à la terre) sinon c’est le corps qui sert de piquet de terre et ce n’est pas du tout une bonne idée pour la santé. Autrement dit, il ne faut pas mettre les pieds sur un tapis de sol relié à la terre proche d’un appareil émetteur d’un champ électrique (en V/m), donc ne pas se servir d’ordinateur ou tout autre appareil électrique mal relié à la terre avec en même temps les pieds à la terre, mais pour se mettre les pieds à la terre, l’appareil doit relié à la terre.

La protection se fait par :

  • Coupure totale ou partielle de disjoncteurs de tableau (par exemple, pour couper toute une pièce, ou couper la chambre pour la nuit pour avoir un sommeil plus réparateur car les CEM altèrent le système neuro-endocrinien qui se régénère durant le sommeil),
  • Mise à la terre totale des installations (la terre doit absolument être inférieure à 30 ohms, normalement 10 ohms),
  • Protections en tissus métallisés, ou peintures blindées
  • Filtres CPL : L’information filtre au compte-gouttes
  • Filtres SPICA Strike protection anti-Linky haute performance : cem-bioprotect.com
  • Autres Filtres anti CPL linky
  • Aures infos sur filtre SPICA Strike anti-CPL Linky
  • Câbles ou gaines blindés. Des câbles ou gaines blindées sont nécessaires pour le circuit électrique domestique normal (de 50 Hertz basses fréquences) parce que le circuit domestique est déjà émetteur de champs électriques et électro-magnétiques et aussi parce qu’il fait antenne des antennes-relais micro-ondes. Avec les nouveaux compteurs communiquants linky (électrique), gaspar (gaz), aquarius (eau) installés, il faut blinder les câbles électriques (câbles ou gaines) sinon ils rayonnent à 2 mètres (à cause du CPL 50 KHz).

 

Traitement contre les ondes EM artificielles

Les troubles ont plusieurs phases : phase de stress (alarme), phase d’état acquis (épuisement) et phase d’aggravation (dégâts). Sans traitement, les troubles vont en s’accentuant sur des années. Le diagnostic se fait par les examens encéphalique, sanguin et urinaire corroborés. Le traitement est nécessaire pour réduire les inflammations dans le cerveau, pour rétablir la circulation sanguine cérébrale et pour refermer la barrière hémato-encéphalique, sinon ce sera la catastrophe. Pour l’efficacité du traitement il faudra aussi absolument réduire le plus possible toute exposition aux champs d’ondes électromagnétiques artificiels.

Quelques plantes peuvent aider en attendant d’être diagnostiqué et traité (n’aident pas contre les ondes mais le fonctionnement de l’organisme) :

Silice pour éliminer les métaux lourds :

« Enterosgel«  (Enterol-gel) : Hydrogel ou xérogel d’acide méthylsilicique ou Polymethylsiloxane polyhydrate (Polimetilselikona polyhydrate fabriqué en Ukraine, République Tchèque et Russie) absorbe et élimine du corps par voie intestinale : Les toxines, allergènes, virus, agents pathogènes et xénobiotiques (pesticides, radionucléides, selles de métaux lourds, etc.). L’acide methylsilicique élimine l’aluminium, le baryum, le strontium, et d’autres substances nocives ingérés et inhalés des chemtrails (Il est possible que Enterosgel élimine l’aluminium accumulé même dans le cerveau, voir vidéo Dr Dietrich Klinghardt).

L’aluminium dans l’alimentation, dans les vaccins et dans les chemtrails est la première cause de la maladie d’Alzheimer et de l’autisme. Les ondes EM artificielles ouvrent la BHE (Barrière Hémato-Encéphalique) laissant pénétrer les substances toxiques indésirables et causent des inflammations dans le cerveau. Mais comme l’aluminium est réflecteur des ondes ÉlectroMagnétiques artificielles, les nano-particules (2 à 3 atomes collés) d’aluminium dans le cerveau doivent être comme des réflecteurs des ondes EM artificielles (radar et micro-ondes) dans le cerveau, ce qui aggrave et amplifie considérablement les effets nocifs de ondes EM artificielles sur le cerveau.

Des études scientifiques ont montré la corrélation de l’aluminum dans l’alimentation (additifs de l’industrie alimentaires) avec la maladie d’Alzheimer, et aussi que l’acide silicique réduit l’absorption de l’aluminium dans le système digestif et augmente son excrétion rénale :

  • Thérapie non envahissante pour réduire la charge corporelle de laluminium dans la maladie dAlzheimer : Christopher Exley, Olga Korchazhkina, Deborah Job, Stanislav Strekopytov, Anthony Polwart et Peter Crome, «Non-invasive therapy to reduce the body burden of aluminium in Alzheimer’s disease», Journal of Alzheimer’s disease, vol. 10, n° 1,‎ octobre 2006, p. 17-24 (discussion p. 29-31) (PMID 16988476, DOI 10.3233/JAD-2006-10103).
  • Rôle de la bière comme facteur protecteur possible dans la prévention de la maladie d’Alzheimer : M. J. González-Muñoz, A. Peña et I. Meseguer, «Role of beer as a possible protective factor in preventing Alzheimer’s disease», Food and Chemical Toxicology, vol. 46, n° 1,‎ janvier 2008, p. 49 56 (PMID 17697731, DOI 10.1016/j.fct.2007.06.036).
  • La consommation de bière réduit l’oxydation cérébrale causée par la toxicité de l’aluminium en normalisant l’expression du gène nécrotique de facteur alpha de tumeur et de plusieurs enzymes antioxydants : M. J. Gonzalez-Muñoz, I. Meseguer, M. I. Sanchez-Reus, A. Schultz, R. Olivero, J.Benedí et F.J.Sánchez-Muniz, «Beer consumption reduces cerebral oxidation caused by aluminum toxicity by normalizing gene expression of tumor necrotic factor alpha and several antioxidant enzymes», Food and Chemical Toxicology, vol. 46, n° 3,‎ mars 2008, p. 1111-1118 (PMID 18096288, DOI 10.1016/j.fct.2007.11.006).

Le gel d’acide methylsilicique est utilisé efficacement et classiquement dans le traitement des diarrhées, gastro-entérite, allergies avec symptômes gastro-intestinaux, syndrome de côlon irritable avec diarrhée, et dans le traitement de tissus parodontaux (tissus entourant les dents).

Mise en garde – Précaution : Enterosgel peut aussi absorber les substances médicamenteuses prises oralement, et donc gêner ou empêcher l’action de médicament : Par conséquent, Enterosgel doit être pris 2 heures avant ou 2 heures après la prise orale de médicaments. Contre-indication : Constipation sévère due à l’obstruction intestinale. Possibles effets secondaires : constipation, nausées, vomissements. Sang dans les selles, signe de déshydratation (consultez un médecin si durée > 2 jours).

Le – cher : https://fr.shopping.rakuten.com/s/enterosgel#xtatc=INT-601

Plus d’infos sur « Enterosgel«  (Enterol) : https://womenhealthnetfr.netlify.com/gastroenterology16/enterosgel-nettoyer-3664

Plus sur le xérogel d’acide méthylsilicique :

Zéolithe

La zéolithe est une silice ou argile de terre faite cristaux de tectosilicate de dévitrification d’éclats de verre volcaniques. La Clinoptilolite est une zéolithe tétraèdre, qui détoxifie en profondeur le corps et l’aide à se débarrasser des toxines, métaux lourds, ammoniac et autres produits chimiques nocifs.

https://www.vitaminshoppe.com/p/healthforce-nutritionals-zeoforce-detoxify-daily-180-vegancaps/he-1006

Papaye fermentée :

Stimule les défenses naturelles ; plus puissant anti-oxydant au monde ; contre les radicaux libres, le stress oxydant et le vieillissement prématuré.

Vraie papaye fermentée : Immun’Age FPP ® : Fermented Papaya Preparation – Procédé unique de fermentation, laboratoires Osato.

IMMUN'AGE 60 SACHETS DE 3G

1 à 3 sachets / jour pendant 2 à 3 mois ou plus, 2 à 3 fois /an ou plus. Toutes les autres papayes fermentées non-FPP ne sont pas efficaces.

le – cher : https://www.aromatic-provence.com/anti-age/5713-immun-age-maxi-60-sachets-de-3g-osato-3401545817493.html

https://www.easyparapharmacie.com/immun-age-60-sachets-de-3g.html (2ème – cher, mais parfois indisponible)

http://www.immunage.fr/commander

 

Ginkgo biloba :

Superdiet, en pharmacies-parapharmacies et magasins bio : 1 à 3 ampoules /jour.

Image associée

  • Anti-agrégant plaquettaire ;
  • Améliore la micro-circulation sanguine cérébrale, la performance mentale, vivacité d’esprit et mémoire à court terme, dans les troubles cognitifs (démence, maladie d’Alzheimer, démence à infarctus multiples, insuffisance cérébrale) ;
  • Artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs ;
  • Acouphènes, vertiges, baisse d’acuité auditive d’origine supposée ischémique ;
  • Déficits pathologiques cérébraux en gérontologie (états dépressifs, pertes de mémoire avec troubles auditifs, visuels, olfactifs).

Dose quotidienne maximale d’acide ginkgolique : 0,6 microgramme (1 μg =  10−6 gramme, ou 0,000 001 gr, ou 1 millionième de gramme), à ne pas dépasser (allergie), c-à-d. 3 ampoules maximum/jour. Contre-indication : hémophilie, terrain hémorragique, traitement anticoagulant, traitement anti-agrégant plaquettaire, traitement fluidifiant sanguin, traitement aspirine, etc. 

Champignons japonais Shiitake 

Contient :

  • Vitamine B2 ou riboflavine : Fonctionnement du système nerveux, favorise la production des enzymes qui libèrent l’énergie produite par les lipides, les glucides et les protéines, active les autres vitamines B, catabolisme des acides gras et de certains acides aminés ;
  • Vitamine B5 ou acide pantothénique : Processus cellulaires, élimination des glucides et des lipides, active le métabolisme, synthétise certaines hormones, la croissance et la résistance de la peau et cheveux, des muqueuses et le développement et le fonctionnement du système nerveux ;
  • Vitamine B6 ou pyridoxine : Métabolisme des globules rouges, fonctionnement du système nerveux et immunitaire, rôle dans la fabrication des neurotransmetteurs, dans la modération de l’action des œstrogènes, dans la production d’anticorps, dans la limitation des accidents cardiovasculaires, dans l’élaboration de la trame osseuse ;
  • Vitamine B9 ou acide folique : Croissance et fonctionnement du système nerveux et cerveau, favorise la réduction d’acides aminés dans le sang, aide la fabrication des nouvelles cellules et synthétisation des neurotransmetteurs et protéines, prévient des cancers, les maladies cardiovasculaires et maladies dégénératives du système nerveux ;
  • Vitamine D : Absorption du calcium des os, prévention de certains cancers – sein, prostate, côlon – et immunité ;
  • Des acides aminés : Leucine et Lysine ;
  • Du potassium, du phosphore, du cuivre, du zinc, du manganèse, du magnésium, du fer, du sélénium, etc.

Aloe Vera :

Pour étourdissements, yeux rouges, irritabilité.

Jus de Grenade :

Réduit les niveaux de stress oxydatif.

24 résumés de recherche sur la grenade et le stress oxydatif : http://www.greenmedinfo.com/substance/pomegranate?ed=5070)

Vitamine E :

Antioxydant (Tocophérol : 500mg/jour. Ne pas dépasser la dose quotidienne car toxique)

Consultation de médecine environnementale

(Du site de l’ARTAC)

ARTAC
57-59 rue de la convention
75015 Paris
Tél : 01 45 78 53 53

MEDECINE ENVIRONNEMENTALE

Face à un besoin grandissant exprimé par les personnes « électrosensibles », le Pr. Belpomme a décidé de mettre en place une consultation de médecine environnementale qui a débuté en septembre 2009 et où sont pris en charge les malades qui se disent présenter une électrosensibilité, une sensibilité multiple aux produits chimiques, ou qui pensent être atteints d’une maladie liée à l’environnement d’un autre type.

Mise en garde : Cette médecine environnementale ne comprend pas le chemtrailing (épandages d’aérosols chimiques) pourtant une des première cause de maladies dites environnementales.

Clinique Alleray-Labrouste
52 Rue Labrouste
75015 PARIS

Consultations de médecine environnementale les Jeudis
Secrétariat : 01 44 19 53 29 (fermé le mercredi)
Site internet : www.alleray-labrouste.com

LABO XV
Dr Awaida
353 rue Vaugirard
75015 PARIS
Tél : 01 53 68 96 89

[Encephaloscan : Centre de Radiologie, d’Échographie et d’Imagerie médicale – Dr Lebar
199, rue de Grenelle
75007 PARIS
Tél : 01 47 05 51 87.
L’encephaloscan n’est plus utilisé dans les diagnostiques depuis 2018]

Qui et où consulter ? Rendez-vous, éléments de dossier à apporter… : Voir http://ehs-mcs.org/fr/qui-et-ou-consulter_101.html

Les pouvoirs publics ne font rien et tentent au contraire d’enterrer ces problèmes par prise en compte de rapports d’experts menteurs ou incompétents à la solde des opérateurs ; attaque de l’ordre des médecins contre le Pr Belpomme, un des rare médecin à avoir commencé à traiter ce problème (et ceux qu’ils forment) ; pas de vraies zones blanches sans ondes EM artificielles, parquer les malades comme psychiatriques, etc., etc., etc.

Quelle honte des pouvoirs publics qui ne font rien ! Quelle honte pour les dirigeants politiques actuels ! Quelle honte aussi pour les médecins, neurologues, endocrinologues, etc. qui devraient – et qui auraient dû déjà depuis longtemps – se pencher de près sur ces nouveaux troubles causés par les ondes artificielles EM ! C’est une faute morale gravissime. Mais non. Ils s’en moquent. On peut se demander ce qu’ils font vraiment comme métier et quelle est vraiment leur vocation. Le serment d’Hippocrate est une farce hypocrite pour les clowns : La vraie « déontologie » ou « éthique » – comme ces gens aiment à le dire pompeusement (éthique du grec = morale du latin) – commence par la conscience morale naturelle du bien et du mal, continue par la recherche sincère de la vérité, et trouve sa fin dans l’unique vérité. Mais ce genre de personnes préfèrent philosopher et jouer les intellectuels savants au lieu de chercher à faire le bien dans la vérité.

On se moque littéralement des populations, on les culpabilise pour mieux les contrôler, et ces « experts » menteurs discutent d' »incertitude », de « normes », de « planète », de « transition énergétique », de « carbone », de « changement climatique », d' »économiser l’eau » alors que sans les OGM et pesticides Monsanto et les autres, l’eau ne serait pas un problème du tout (Monsanto fait utiliser 70 % de l’eau par les agriculteurs à cause de l’utilisation de ses semences et de ses poisons, qui en plus polluent tout et partout), etc., etc. Que des mensonges.

Si on pouvait voir ou même entendre ces ondes artificielles, tous deviendraient complètement aveugles et sourds. Cette pollution EM empoisonne les cerveaux (par ouverture de la Barrière Hémato-Encéphalique le cerveau n’est plus protégé et s’oxyde avec micro-inflammations), c’est déjà le plus grand de tous les scandales sanitaires qui ait jamais été au monde ! Actuellement 2 à 10 % des populations selon les pays sont malades à cause de la sensibilité EM. 200 000 cas en France à mi-2018.

Les gens sont déjà et seront plus malades et dorment. Beaucoup sinon la plupart avec la 5 G encore pire seront malades sans comprendre d’où ça vient, malades comme médecins.

Mise en garde en matière de médecine environnementale 

En médecine environnementale, beaucoup sinon la plupart des médecins (et patients) prônent des concepts d’énergies, d’auras, des soins « énergétiques », d’acupuncture, de naturopathie, d’ésotérisme, de yoga, sophrologie, etc., qui ne sont que du paganisme, du néo-paganisme et de l’idolâtrie (voir Discernement spirituel des pratiques de santé).

Ces gens incitent ouvertement à admettre leurs erreurs aux faibles avec des méthodes de soins idolâtres. C’est une faute morale grave pour des professionnels de santé.

Cela ne signifie pas que les ondes électromagnétiques artificielles ne rendent pas les gens vraiment malades, non – les micro-ondes artificielles rendent malades. Cela signifie que les médecins comme les patients sont pour la plupart tournés vers des fausses croyances spirituelles, à partir de ces types de problèmes de santé.

Voilà ce qui’il en est de la médecine et des médecins (et patients) aujourd’hui. Voilà la raison pour laquelle la science est si fréquemment falsifiée aujourd’hui : La vérité est falsifiée en faveur du mensonge pour des intérêts de matérialismes et de naturalisme (Voir Sur la médecine athée et idolâtre d’aujourd’hui).

Beaucoup de médecins pratiquant la médecine environnementale sont concernés sinon quasi tous. Par conséquent, un malade peut et doit se servir des compétences techniques médicales de ces médecins pour se soigner, mais doit absolument être distant des questions d’ordre spirituel connectées de près ou de loin à ce genre de médecine.