Sur la médecine athée et idolâtre d’aujourd’hui

  • Médecine matérialiste et athée
    • Médecins athées
    • Médecine de mort
  • Naturalisme et idolâtrie
  • Science médicale falsifiée – Cinq exemples des plus compétents les plus notoires
  • Système satanique de santé mondiale [L’ O.N.U et le culte de la « déesse » terre ; Les hommes sont rendus malades pour une dépopulation planifiée]

 

Médecine matérialiste et athée

Le matérialisme est le concept erroné et la fausse croyance que tout n’est que matériel. Selon le matérialisme l’intelligence n’est que le résultat du fonctionnement chimique du cerveau et l’âme n’existe pas. Bien évidement, le corps doit être traité en fonction de sa nature bio-chimique qui est d’ordre matériel. Mais comme le matérialisme considère que l’homme n’est que de la chimie organisée, il n’est réduit qu’à un objet matériel, et c’est là que la médecine matérialiste pèche, elle nie l’âme créée, elle nie que l’homme ait une âme. La finalité surnaturelle de la médecine est biaisée et la direction morale de la médecine est donc déficiente, sans âme, ou pire, contre-nature. En réalité, la médecine ne s’encombre de moralité que pour garder une apparence de bien ; elle admet positivement l’assassinat des enfants dans le ventre de leur mère par l’avortement, la contraception, l’euthanasie, l’eugénisme, la procréation « médicalement » assistée, les vaccins à l’aluminium des bébés et tout petits, etc., etc.

L’homme est fait d’une âme créée qui anime le corps (l’âme humaine individuelle rationnelle est la forme du corps) mais pour la médecine matérialiste tout n’est que matériel ou chimique, le fruit de la soit-disant (et fausse) évolution matérialiste faite par le hasard. La médecine matérialiste enténébrée ne s’interresse qu’aux  choses matérielles seules du déterminisme. Pour la médecine matérialiste l’homme n’est que l’effet de l’évolution matérielle, un animal intelligent, et l’âme humaine n’est pas du tout considérée, la relation humaine thérapeutique est déséquilibrée, les médecins sont de plus en plus déshumanisés et corrompus, la relation thérapeutique est froide, sans âme, inexistante, et ne se borne qu’à des critères déterministes, des tableaux, des chiffres, etc.

Non seulement le matérialisme nie l’âme immatérielle de l’homme, mais il affirme que la science (connaissance rationnelle) s’oppose à la foi, ce qui n’est qu’une autre manière de nier le Dieu créateur. Le Créateur Dieu est l’auteur de la raison et de la foi, donc elles ne peuvent jamais être opposées. La raison est éclairée par la foi et ne peut pas être opposée à la foi, c’est l’enseignement infaillible de l’Église :

Pape Pie IX, Const. Dogm. Dei Filius sur la foi catholique, Concile du Vatican, 24 avr. 1870, 3ème session, chap. 4 ex cathedra (Déclaration solennelle infaillible) : «Mais bien que la foi soit au-dessus de la raison, il ne peut jamais y avoir de vrai désaccord entre la foi et la raison, étant donné que c’est le même Dieu qui révèle les mystères et communique la foi, et qui a fait descendre dans l’esprit humain la lumière de la raison : Dieu ne pourrait se nier lui-même, ni le vrai jamais contredire le vrai. Cette vaine apparence de contradiction vient surtout de ce que les dogmes de la foi n’ont pas été compris et exposés selon l’esprit de l’Église, ou bien lorsqu’on prend des opinions fausses pour des conclusions de la raison. « Nous définissons donc comme étant complètement fausse toute assertion contraire à la Vérité de la foi éclairée » (5ème concile du Latran [Ench. Symb. 1441])». (Ench. Symb. 3017)

La connaissance naturelle (sciences naturelles en général) n’est pas mauvaise en soi et elle est nécessaire, mais prétendre qu’il y a une connaissance uniquement matérielle est une grave erreur et un culte de la nature, c’est du naturalisme (culte de la nature où la nature est cause et fin d’elle-même). La nature est créée, elle a une finalité surnaturelle, et sans cette finalité la connaissance de la nature (science) n’est pas dirigée vers sa vraie fin qui est la vérité mais vers le mensonge. La science naturelle détournée de sa finalité surnaturelle est la porte ouverte aux falsifications de la science aujourd’hui si répandues, comme l’évolutionnisme qui est un pur naturalisme, un athéisme et un matérialisme, ou le réchauffement climatique qui est un pur mensonge fabriqué, et toutes les autres falsifications dans les autres domaines de la science, y compris médicaux.

Même la « déontologie » ou « l’éthique » (éthique en grec = morale en latin) de la médecine matérialiste est circonscrite par la loi naturelle ou conscience morale naturelle du bien et du mal, qui est un reflet de la loi divine. L’éthique, comme ils disent, c’est ni plus ni moins que la loi naturelle inscrite dans le coeur de l’homme à laquelle il doit se conformer, rechercher sincèrement la vérité, et trouver sa finalité dans l’unique vérité surnaturelle.

Médecins athées

Beaucoup sinon la plupart des médecins sont athées ou se disent sans Dieu ou sont contre l’idée même de l’existence de Dieu ou d’un Créateur.

Psaume 14, 1 (sur la corruption des hommes) : «L’insensé [le fou] a dit dans son cœur : Il n’y a point de Dieu».

Ces gens illogiques se contredisent de leur propre bouche. Comment donc pourraient-ils fournir le bon traitement étant à la base déjà contradictoires ? L’athéisme est la négation totalement irrationnelle de l’existence de Dieu.

Ecclésiastique 10, 14 : « Le commencement de l’orgueil de l’homme est d’apostasier Dieu ».

Proverbes 21, 24 : « L’homme superbe et arrogant est appelé ignorant, parce que dans la colère il agit avec orgueil ».

Tous savent que Dieu existe. L’existence du seul vrai Dieu peut être connue avec certitude par les choses qui ont été faites, par la lumière naturelle de la raison humaine.

Romains 1, 19-21 : «Car la colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et injustice pour ceux qui maintiennent la vérité de Dieu dans l’injustice. Parce que ce qui est connu de Dieu est manifeste pour eux. Car Dieu le leur a manifesté. Les perfections invisibles de Dieu, par la création du monde, sont clairement visibles, étant entendu par les choses qui sont faites ; son éternelle puissance et divinité : de sorte qu’ils sont inexcusables».

Concile du Vatican, sess. 3, ch. 1, sur la révélation, 1870 : «Si quelqu’un dit que le seul vrai Dieu notre Créateur et Seigneur, ne peut être connu avec certitude par les choses qui ont été faites, par la lumière naturelle de la raison humaine : qu’il soit anathème».

Concile du Vatican, sess. 3, ch. 1, Le Dieu Créateur, 1870 : «Si quelqu’un doit avoir nié le seul vrai Dieu, Créateur et Seigneur des choses visibles et invisibles : qu’il soit anathème».

Beaucoup d’athées sont dérangés par les personnes qui croient en Dieu. Les athées ont des vraies raisons d’être dérangés par ceux qui croient en Dieu, parce que Dieu les poursuit au fond de leur conscience.

Tout le monde sait que Dieu n’est pas quelque chose sculpté en bois ou en jade ou dans la pierre. Tous savent que Dieu n’est pas l’arbre qu’ils adorent ou la rivière, la roche, le serpent ou la grenouille ou des arbres sacrés ou des esprits de la nature. Tous savent que ces choses ne sont pas le Créateur de l’univers. Chacun sait qu’il adore une créature au lieu du Créateur.

Bien que la plupart refuseront de suivre leur conscience et n’arriveront donc pas à la connaissance de la vérité, les hommes sont appelés par Dieu à suivre leur conscience et doivent obéir à la loi naturelle de leur conscience inscrite dans leur cœur et dans le but d’arriver à la seule vérité de Jésus-Christ.

Romains 2, 11-16 : « Car Dieu ne fait point acception des personnes. Ainsi quiconque a péché sans la loi, périra sans la loi, et quiconque a péché sous la loi sera jugé par la loi ; Car ce ne sont pas ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu ; mais ce seront les observateurs de la loi qui seront justifiés. En effet, lorsque les gentils [païens] qui n’ont pas la loi, font naturellement ce qui est selon la loi ; n’ayant pas la loi, ils sont à eux-même la loi : montrant ainsi l’œuvre de la loi écrite en leur cœur, leur conscience leur rendant témoignage, et leur pensée s’accusant et se défendant l’une l’autre. Au jour où Dieu jugera par Jésus-Christ, selon mon Évangile, ce qu’il y a de caché dans les hommes ».

2 Corinthiens 4, 3 : « Et si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent, dont le dieu de ce monde [Satan] a aveuglé l’intelligence des incrédules, que la lumière de l’Évangile de la gloire du Christ, qui est l’image de Dieu, ne doit pas briller pour eux ».

En résumé, les médecins qui nient Dieu sont dans les ténèbres et ne pourront donc pas trouver de vrais remèdes pour leurs malades. La médecine sans Dieu fait plus de mal que de bien, parce que Dieu est la Vie et la Vérité.

Médecine de mort

Étudier l’anatomie sur des cadavres est déjà suspect. C’est la pratique des facultés de médecine. C’est ce que faisait déjà Léonard de Vinci, un nécrophile qui dessinait ses planches anatomiques à partir de la dissection de cadavres.

La vie biologique n’a pas une cause bioloqique, chimique, ou d’information déterministe comme le prétendent les scientifiques au service du mensonge, mais une cause spirituelle (L’information est causée par l’intelligence). La médecine matérialiste et athée nie l’âme et Dieu l’auteur de la vie, et est une médecine sans âme, une médecine de mort, pas une médecine de vie, le contraire de la vie qui donne la santé. La médecine de mort enlève la santé et la vie, de l’âme et du corps.

Apprendre la médecine sur des cadavres est pour le moins éloquent. Les greffes d’organes de morts est aussi éloquent. En plus c’est un trafic.

Une science idolâtre est morbide – toute idolâtrie est mortelle – et c’est pourquoi la médecine tend vers la mort, mais elle prétend prendre soin de la vie, ce qui est un mensonge car la médecine admet les pratiques de mort, l’avortement, la  contraception, l’euthanasie, les médicaments et vaccins destructeurs, la négligence coupable à prendre en compte les vrais raisons des maladies comme les causes environnementales – ce qui a pour conséquence de traiter des fausses causes, la négligence coupable de ne pas écouter sa conscience contre un système médical morbide, et les pratiques qui détruisent les âmes.

Proverbes 8, 36 : «Tous ceux qui me haïssent aiment la mort».

En outre, considérer la mort comme un échec de la science n’est qu’orgueil et très épais aveuglement d’esprit et endurcissement de cœur.

Sagesse 10, 8 : « Ceux qui ont négligé la sagesse, non seulement sont tombés par là même dans l’ignorance du bien, mais ils ont encore laissé aux hommes un souvenir de leur folie, en sorte que leurs fautes n’auraient pu demeurer cachées ».

Les hommes doivent prendre soin de la vie qui doit être respectée depuis sa conception naturelle jusqu’à sa fin naturelle et selon la loi naturelle. L’avortement est un assassinat d’innocent. Les femmes qui se font avorter, ainsi que les hommes qui consentent, et qui croient pouvoir dédouaner leur conscience sous couvert des lois ou parce que c’est médical ou sous des prétextes moraux d’auto-justification, se leurrent. Croire que l’avortement n’est pas un assassinat est croire un mensonge. C’est le contraire qui est vrai, l’avortement est un assassinat « légitimé » par des lois et une médecine de mort iniques et contre-nature. Des lois et une médecine contre la loi naturelle ne sont pas licites pour constituer une excuse. L’avortement est un triple assassinat : l’enfant innocent assassiné dans le sein de sa mère, la mère qui permet l’assassinat et tue son âme, et le praticien qui assassine et tue son âme.  Ceux qui commettent ce crime et qui croient pouvoir étouffer leur conscience par de faux prétextes « moraux » – comme 1) pouvoir avoir le choix d’assassiner un innocent non-né, ou 2) pouvoir nier la conséquence de leurs actes, ou 3) nier tout simplement la loi naturelle – se leurrent, et s’ils sont obstinés, ce sont des menteurs qui se mentent à eux-mêmes et même s’ils croient pouvoir être sourds à leur conscience, elle les accuse.

Le cri silencieux (29 min.) – Sur l’horreur et le crime de l’avortement

Le Planning Familial (fondée par Margaret Higgins Sangerest, une eugéniste notoire, pilier de la contraception et du contrôle des naissances) est lié au trafic mondial de fœtus pour l’industrie pharmaceutique, l’industrie cosmétique, et l’industrie alimentaire. Les millions de fœtus avortés rapportent (des parties de fœtus sont vendues plus chères que d’autres) et servent à fabriquer des médicaments et des cosmétiques, et de la nourriture industrielle. Oui, vous avez bien lu.

Selon l’O.M.S., chaque année dans le monde environ 40 à 50 millions de femmes face à une grossesse non-planifiée décident de se faire avorter. Cela correspond à environ 125 000 avortements par jour (Nombre total  d’avortements en France de 1976 à 2010 : 6 033 485 – Institut National d’Études Démographique – Statistiques de l’avortement en France)

L’euthanasie est aussi un triple assassinat : le suicidé, le praticien et la famille qui approuve. La contraception, qu’elle soit artificielle (Pilule ou autre) ou naturelle (Planification Familiale Naturelle ou méthode du rythme), est un crime contre la loi naturelle de procréation et du mariage.

Naturalisme et idolâtrie 

Les médecins (comme les patients) qui ne sont pas matérialistes ni athées sont naturalistes et idolâtres, ils préfèrent le culte de la nature et le culte de l’homme dans l’ésotérisme et l’occultisme, le naturalisme et la philosophie, le paganisme et l’idolâtrie, le New-âge et le néo-paganisme, le panthéisme et le polythéisme.

La plupart des médecins prônent des « soins énergétiques », acupuncture, yoga, naturopathie, etc. , qui ne sont que du paganisme, de l’idolâtrie, et du Naturalisme (voir Pratiques de santé – Discernement). Et leurs patients suivent leurs indications trompeuses. Cela ne signifie pas que les médecins ne puissent pas soigner les gens malades par la science médicale ; cela signifie que les médecins comme les patients sont pour la plupart tournés vers des fausses croyances spirituelles, le paganisme, l’idolâtrie, le New-âge, la philosophie, et le naturalisme. C’est une faute morale grave. Et les malades y croient tout autant. C’est démoniaque dans les cas obstinés.

2 Thessaloniciens 2, 10-11 : « toute séduction d’iniquité pour ceux qui périssent, parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité afin d’être sauvés. C’est pourquoi Dieu leur enverra une opération d’erreur, de manière qu’ils croiront au mensonge ; en sorte que soient condamnés tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais ont acquiescé à l’iniquité».

Aujourd’hui cela concerne la plupart des médecins. Par conséquent, un malade peut et doit se servir des compétences techniques médicales des médecins pour se soigner, mais doit absolument être prudent sur toutes les questions d’ordre spirituel connectées de près ou de loin à la médecine aujourd’hui.

2 Paralipomènes (Chroniques des rois) 16, 12 : « Asa [roi de Juda] fut aussi malade, la trente-neuvième année de son règne, d’une douleur aux pieds très violentes, et dans son infirmité il ne chercha point le Seigneur, mais il se confia davantage en l’art des médecins ».

Le problème n’est pas de consulter le médecin, mais de se confier dans le médecin sans se confier à Dieu, c’est-à-dire mettre l’homme avant Dieu ou le culte de l’homme à la place de Dieu. C’est une idolâtrie.

Cependant, il faut se servir de la médecine et du médecin après s’être confié à Dieu.

Ecclésiastique 38, 1-2 & 4 : « Honore le médecin,  à cause de la nécessité, car le Très-Haut l’a créé. Car toute médecine vient de DieuLe très haut a créé de la terre les médicaments et l’homme prudent ne les abhorrera pas ».

Ecclésiastique 38, 9-15 : «Mon fils, dans ton infirmité, ne te méprise pas toi-même, mais prie le Seigneur, et lui-même te guérira. Détournes-toi du péché, règle tes mains, et de toute faute purifie ton cœur. Offre un parfum de suavité et un souvenir de fleur de farine, et engraisse l’oblation, et alors donne place au médecin ; Car le Seigneur l’a créé et qu’il ne s’éloigne pas de toi, parce que ses œuvres te sont nécessaires. Car il est un temps où tu tomberas entre leurs mains ; Or, eux-mêmes prieront le Seigneur qu’il dirige le soulagement et la santé qu’ils veulent te procurer, en vertu de leur profession. Car celui qui pèche en présence de celui qui l’a fait, tombera dans les mains du médecin».

Que le malade prie Dieu de le guérir et qu’il se confie d’abord en Dieu et ensuite au médecin ; et que le médecin prie Dieu de le diriger ! Mais comment des médecins infidèles ou impies prieront-ils Dieu de les diriger ? Ils ne le pourront pas et suivront l’erreur. C’est ce qui passe aujourd’hui. Et les malades qui s’obstinent aussi eux-mêmes dans leurs fausses croyances naturalistes, païennes et idolâtres, ne se confient pas à Dieu mais en eux-mêmes et suivront aussi l’erreur.

Peu comprendront quelque chose en lisant cela car aujourd’hui quasi tous vivent dans le mensonge et sont donc retenus dans leur connaissance de la vérité, et par conséquent ne comprennent rien.

Science médicale falsifiée – Cinq exemples des plus compétents les plus notoires

Voici des déclarations majeures les plus compétentes au monde sur la falsification de la science aujourd’hui.

1 – Dr Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet, la revue médicale la plus estimée au monde 

Dr Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet« Hors-ligne,  Quels sont les 5 sigmas de la médecine ? », Vol. 385, 11 avril 2015 [1] : « Un grand nombre de publications [scientifiques] est incorrect. … Le procès contre la science est simple : Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Affligée d’études avec des échantillons réduits, d’effets infimes, d’analyses préliminaires invalides, et de conflits d’intérêts flagrants, avec l’obsession de suivre les tendances d’importance douteuse à la mode, la science a pris le mauvais tournant vers les ténèbres [2]. … L’Académie des Sciences Médicales, le Conseil de la Recherche Médicale et le Conseil de la Recherche Biotechnologique et des Sciences Biologiques ont désormais leur réputation en jeu suite à ces investigations portant sur ces pratiques incertaines. L’endémicité [épidémicité] apparente des mauvais comportements liés à la recherche scientifique est alarmante. Dans leur lutte pour raconter une histoire convaincante, les scientifiques façonnent trop fréquemment les données afin que ces dernières s’adaptent aux conclusions qu’ils désirent obtenir. Mais en plus les scientifiques agissant ainsi n’ont pas d’autres choix que de modifier leurs hypothèses pour qu’elles s’accordent avec leurs données. Aussi les éditeurs de ces revues scientifiques méritent eux aussi d’être exposés. …».

[1] .thelancet.com/pdfs/journals/lancet/PIIS0140-6736%2815%2960696-1.pdf

[2] (juin 2016) .journal-neo.org/2015/06/18/shocking-report-from-medical-insiders/

2 – Dr Marcia Angell, physicienne, ex-rédacteur en chef du New England Medical Journal New, une des revue médicale des plus prestigieuses du monde

Dr Marcia Angell, physicienne, ex-rédacteur en chef du New England Medical Journal New – NEMJ [2] : « Il n’est tout simplement plus possible de croire une grande partie des publications de la recherche clinique, ni de compter sur le jugement des médecins expérimentés ou les directives médicales faisant autorité. Je ne prends aucun plaisir à formuler cette conclusion, à laquelle je suis parvenu lentement et à contrecœur lors de mes deux décennies passées au poste de rédacteur en chef du New England Journal of Medicine [3]».

[2] (juin 2016) .journal-neo.org/2015/06/18/shocking-report-from-medical-insiders/

[3] .ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2964337/]

3 – Dr Harvey Marcovitch, pédiatre, rédacteur en chef du Black’s Medical Dictionary and Clinical Risk

Dr Harvey Marcovitch, pédiatre, rédacteur en chef du Black’s Medical Dictionary and Clinical Risk [pdf], sur la contrefaçon des tests médicaux et la publication dans les revues médicales [2] : « Les études montrant les résultats positifs d’un médicament ou d’un appareil analysé, sont plus susceptibles d’être publiées que les études ‘négatives’ ; les éditeurs en sont en partie responsables, mais aussi les sponsors commerciaux, dont les études bien menées du point de vue méthodologique, mais dont les résultats sont défavorables, ont tendance à rester dans les cartons ».

[pdf] .medicine.kaums.ac.ir/UploadedFiles/Files/Blacks_Medical_Dictionary.pdf

[2] (juin 2016) .journal-neo.org/2015/06/18/shocking-report-from-medical-insiders/ 

4 – Dr Lucija Tomljenovic, Groupe de recherche de dynamique neurale de l’Université de Colombie-Britannique, département d’ophtalmologie et des sciences visuelles

Dr Lucija Tomljenovic (Groupe de recherche de dynamique neurale de l’Université de Colombie-Britannique, département d’ophtalmologie et des sciences visuelles) [2] « Les fabricants de vaccins, les sociétés pharmaceutiques et les autorités sanitaires sont au courant des multiples dangers associés aux vaccins, mais ils ont choisi de les cacher au public. C’est de la fraude scientifique, et leur complicité suggère que cette pratique se poursuit encore aujourd’hui ».

[2] (juin 2016) .journal-neo.org/2015/06/18/shocking-report-from-medical-insiders/ juin 2016

5 – Les falsifications des données sur les vaccins

Le film « VAXXED – De la Dissimulation à la Catastrophe » montre la fraude et les falsifications de la CDC ¹, l’instance américaine d’autorité de santé mondiale. Le film « VAXXED » a été censuré par l’UE, la France, et toutes les institutions officielles. Accès libre gratuit (VO Sous-Titrée FR) : https://ia801605.us.archive.org/9/items/VAXXEDDeLaDissimulationALaCatastrophe/VAXXED%20-%20De%20la%20dissimulation%20à%20la%20catastrophe.mp4

¹ La CDC (Centers for Disease Control) est l’instance américaine fédérale de contrôle et de prévention des maladies qui donne ses recommandations à l’O.M.S. (Agence mondiale de santé de l’O.N.U.) : Une fraude avérée de la CDC est une fraude de tout le système mondial de santé.

Il y a d’autres falsifications de la science aujourd’hui répandues, par exemple, les « sciences » de la vie et de la terre ; la fausse théorie de l’évolution ou Évolutionnisme, un pur naturalisme et matérialisme ; le réchauffement climatique, un mensonge fabriqué ; l’idéologie néo-païenne new-âge gaïenne de l’O.N.U. et des agences onusiennes où la terre est vénérée comme Gaïa, la « déesse » terre-mère ou un être vivant avec une âme pour laquelle il faut réduire l’impact humain, respecter la vie sous toutes ses formes où l’intérêt de la planète passe avant l’homme, etc.

Voir Science athée et falsifiée

 

Système satanique de santé mondiale

Le système mondial de santé est administré par l’O.N.U (O.M.S, etc.), et les fonds financiers de l’industrie pharmaceutique sont les mêmes que ceux de l’industrie agroalimentaire (qui rend malade la vie, les hommes et la nature) et les quelques banques supranationales (au-dessus des nations) spéculent sur les produits alimentaires de nécessité de base (cause de la famine dans le monde) et sur les industries agro-alimentaires et pharmaceutiques. Les gouvernements ne sont que les employés et exécutants de ce système (ceci comprend aussi tous les médias officiels).

Le système de santé mondiale est luciférien donc fondé sur la tromperie, et il n’encouragera jamais le vrai Dieu ni la vérité ; par contre, ce système prônera les faux dieux et fausses religions. Tout est bon pourvu que la science domine par le mensonge et que les âmes soient damnées. C’est diabolique. Le médecin n’est plus un médecin pour défendre la vie, c’est un agent aveugle qui exécute le programme engrammé dans son esprit par un système dont il est le complice et le pantin. Il n’a plus son libre arbitre et est dans les ténèbres parce qu’il a renié l’auteur de la vie.

Le système mondial de santé est fondé sur le mensonge. Ce système de santé rend malade et vend les remèdes qui rendent malades. Les formations des médecins à la faculté de médecine sont élaborées par l’industrie pharmaceutique ! Les études scientifiques sont falsifiées au bénéfice de l’industrie pharmaceutique. Les maladies sont des statistiques de facteurs de risques à la place de maladies réelles. Les hôpitaux sont managés comme des entreprises privées pour la rentabilité. Les médicaments sont vendus pour des maladies qui n’existent pas encore ! La plupart des médicaments sont dangereux ou inutiles et beaucoup sont inutilement prescrits, voir même dangereusement prescrits ; Les vaccins à l’aluminium rendent malades. Les laits pour bébés contiennent des doses importantes d’aluminium. Les additifs alimentaire industriels contiennent de l’aluminium.

Mais la nature aussi est contaminée et rendue malade. Les chemtrails (épandages chimiques mondiaux par additifs des carburants des avions) rendent malades. L’agro-chimie et l’agriculture OGM rendent  malades, l’industrie alimentaire rend malade, les additifs chimiques rendent malades. Les ondes électromagnétiques artificielles micro-ondes (technologies sans fil) et ondes radars (radars Nexrad et Tera d’ionisation atmosphérique) rendent malades. Les écrans rendent les enfants (autistes réversibles). Les réseaux sociaux sont fondés sur des études de neuro-sciences, de neuro-économie et sur la dépendance cérébrale à la dopamine, etc., etc. L’«environnement» est un concept idéaliste coupé du réel qui sert le système vers l’idolâtrie de la nature et de la planète (Gaïanisme).

Tout ce système qui asservit les personnes, est d’abord d’ordre spirituel avant d’être d’ordre matériel, mais très peu de personnes sont capables de comprendre ceci parce que la plupart sont piégés dans ce système diabolique fondé sur des pratiques de magie et de sorcellerie de masse, et de plus en plus ouvertement aujourd’hui. Ceux qui tiennent le pouvoir terrestre aujourd’hui sont des vénérateurs et esclaves du diable (Dieu est le maître mais il permet cela pour exercer les hommes aujourd’hui, et se sert du diable pour châtier les hommes rebelles et mauvais et voir si quelques-uns reviendront à Lui). C’est la raison pour laquelle aujourd’hui tout est si corrompu et tenu par des corrupteurs, et c’est pourquoi la plupart des gens restent endormis et des esclaves volontaires, envoutés, ensorcelés.

Les médecins formatés par ce système de mort antichrist s’enfonceront toujours plus dans leur ténèbres et ceux qui les écoutent les suivront. Ceux qui ne recherchent que des remèdes naturels de santé tombent aussi loin de la seule Vérité et sont des idolâtres, païens, et adeptes du Naturalisme esclaves de leurs fausses croyances et pratiques.

Romains 1, 17-22 ; 28 : « La justice de Dieu … est révélée par la foi et pour la foi … la justice de Dieu éclatant dans le Ciel contre toute l’impiété et l’injustice de ces hommes qui retiennent la vérité de Dieu dans l’injustice ; Car ce qui est connu de Dieu est manifeste en eux ; Dieu le leur a manifesté … de sorte qu’ils sont inexcusables ; Parce que, ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, ou ne lui ont pas rendu grâces ; mais ils se sont perdus dans leurs pensées, et leur cœur insensé a été obscurci. Ainsi, en disant qu’ils étaient sages, ils sont devenus fous. … Et comme ils n’ont pas montré qu’ils avaient la connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à un sens réprouvé, de sorte qu’ils ont fait les choses qui ne conviennent pas ».

 

L’ O.N.U et le culte de la « déesse » terre

L’O.N.U. prône la religion du Gaïnisme ou culte de Gaïa, nom donné à la « déesse » terre par les adeptes de la gnose luciférienne mensongère. Voici des discours officiels de la religion idolâtre gaïenne et néo-païenne ou écolo-religion de chefs de l’O.N.U. L’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.), qui est une des agence de l’O.N.U., recommande l’idolâtrie, la méditation, le yoga et l’acupuncture (voir Pratiques de santé alternatives – discernement)

L’O.N.U. organise la nouvelle religion mondiale luciférienne gnostique du réchauffement climatique où la nature est « sacrée », et où le soit disant impact de l’homme doit être réduit par la dépopulation car la terre est une « déesse » pour l’O.N.U.

Voir La nouvelle religion Gaïenne – Green religion

 

Les hommes sont rendus malades pour une dépopulation planifiée

La dépopulation organisée se fait aujourd’hui mondialement en toute impunité, en cette fin des temps. Les hommes sont rendus malades à terme, c’est une certitude scientifique maintes fois démontrée et toujours niée de manière mensongère par les instances « officielles ». Des maladies nouvelles émergent depuis le début du 20ème siècle liées aux causes ci-dessous :

  • nourriture industrielle bourrée de pesticides et d’insecticides, d’additifs chimiques, synthétiques, animaux, O.G.M., etc.
  • industrie pharmaceutique, médicaments tueurs, médicaments à l’aspartame, vaccins à l’aluminium, etc.
  • pollutions chimiques, pollutions électromagnétiques, pollutions de l’atmosphère des chemtrails, pollutions des denrées par irradiation, pollutions des terres agricoles, pollutions des cerveaux, etc.

Toutes ces causes sont connues mais sciemment occultées, et les vrais traitements sont sciemment ignorés. Les recherches de vrais traitements de ces mêmes causes sont ignorées, par exemple les effets oxydants connus des micro-ondes EM (électro-magnétiques) artificielles sur les cellules. Les cellules, notamment les globules rouges, sont perturbées et s’intoxiquent car elles ne peuvent plus correctement évacuer leurs déchets ou radicaux libres, et elles s’oxydent, et le transport d’oxygène dans les organes est perturbé. Autres effets méconnus, les effets néfastes des micro-ondes EM (électromagnétiques) artificielles sur l’ion calcium contre le processus vital des cellules. L’ion calcium (ion=atome chargé) traverse les parois des cellules aussi par effet tunnel quantique par rapport au fluctuations du vide quantique de la molécule d’eau. La molécule d’eau a une structure singulière de géométrie du vide quantique.

La plupart des médecins et des malades ne savent pas comprendre ou nient les effets ni les causes de ces maladies dites « environnementales » liées à l’autisme, l’alzheimer, Parkinson, la sclérose en plaque, les dégénérescences neurologiques, les troubles neurologiques, les maladies endocriniennes, la stérilité féminine et masculine, les maladies auto-immunes, les maladies inflammatoires, les cancers, les déficiences de l’immunité, les déficiences de vitamine D, les maladies virales sournoises ou chroniques ou graves, les intolérances alimentaires, les allergies, les maladies intestinales, colon irritable, les maladies inflammatoires cérébrales, les troubles du comportement, l’hyperactivité, les troubles bipolaires, le burn-out, la dépression, etc., etc.

La dépopulation est bien évidemment aussi mise en œuvre par l’avortement, la contraception et l’euthanasie. Toutes ces choses sont aussi de véritables sacrifices offerts au dieu de ce monde.

Conclusion

La médecine aujourd’hui est un agent du système de déshumanisation morbide et sans âme, athée, matérialiste et idolâtre. La plupart des médecins, sinon quasi tous, sont athées, matérialistes, idolâtres.

Ecclésiastique 38, 12 : «Car le Seigneur l’a créé [le médecin]».

Dieu a fait le médecin. Le médecin doit servir Dieu. Le Christ est le seul vrai médecin, mais il a été retiré de la médecine, des hôpitaux, d’auprès des malades et des médecins. Aujourd’hui les médecins se complaisent dans les ténèbres.

 Jacinta Marto, voyante de Fatima, dernières paroles à Mère Godinho, 1920 : «Les médecins ne disposent pas de lumière pour guérir les malades correctement parce qu’ils ne possèdent pas l’amour de Dieu».