Pollution Électromagnétique # 5 : La 5 G

  • Fréquences 5 G – Enchères des fréquences 5G 29 septembre 2020 – Discours manipulatoire et mensonger sur la 5G
  • Différences et dangerosité de la 5 G par rapport à la 4 G
  • Vidéos sur la 5 G
  • Articles
  • Sites anti 5 G
  • Virus plus virulents avec exposition aux CEM (Champs ÉlectroMagnétiques) artificiels – Coronavirus Covid-19 et 5G
  • 5 G par satellites
  • Carte 5G
  • 6 G de 300 GHz à 3000 GHz pour 2028/2030  : Réalité immersive, hologramme mobile, jumeaux numériques

La 5 G

Fréquences 5 G

5 G : dernières technologies sans fils des téléphones portables, réseaux sans fil, bluetooth, Wi-Fi, WiMax, vidéos sans fil, radars, objets connectés, etc. La 5 G est prévue pour commencer à être déployée en France en 2020 et finie d’être déployée partout pour 2030.

La 5 G utilisera des fréquences :

  • 700 MHz à 2690 MHz ou 2, 69 GHz (4 G existante reprise pour la 5G)
  • 3, 4 GHz à 3, 8 GHz (bande dite « 3, 5 GHz » spécifique à la 5G)
  • 24 à 26 GHz (micro-antennes 5G). La fréquence 26 GHz affecte la fonction de la molécule d’eau.
  • 60 GHz (micro antennes 5G). 60 GHz est une fréquence de faisceaux hertziens & d’armes électromagnétiques (8 GHz – 95 GHz). La fréquence 60 GHz produit l’hypoxémie (Diminution anormale de la quantité d’oxygène dans le sang par déficience des cellules sanguines des artères pulmonaires à capturer l’oxygène).

Le Wifi & le Wimax (wifi jusqu’à 50 kms) utilisent déjà des gammes de fréquences de la 5G :

  • Wifi : 2, 45 GHz & 5 GHz
  • Wimax : 2, 5 GHz, 3, 5 GHz & 5, 8 GHz à 11 GHz
Enchères des fréquences 5G 29 septembre 2020

Une fois que les fréquences 5G auront commencé à être vendues aux premières  enchères, du 29 septembre au 2 octobre 2020 il n’y aura absolument plus aucune possibilité de quelque façon que ce soit – protestataire ou juridique -, d’arrêter le déploiement de la 5G :

Le 29 septembre, saint Michel Archange ; 2 octobre, saints Anges…

Discours manipulatoire et mensonger sur la 5G

« des simulations qui tendent à montrer que l’arrivée de la 5G ne fera pas exploser les niveaux d’exposition aux ondes », cela signifie :

  • « des simulations » : des chiffres simulés, pas des mesures réelles
  • « qui tendent à montrer » : une tendance à montrer, c’-à-d., ne montre rien du tout
  • « ne fera pas exploser les niveaux d’exposition aux ondes » : les niveaux d’exposition seront plus forts mais pas explosés, ou les têtes n’exploseront pas, elles n’imploseront qu’à petit feu.

La 5G est quatre fois plus irradiante que la 4G, en plus des autres nocivités de la 5G sur la santé par rapport à la 4G.

Emmanuel Macron, mondialiste luciférien, ironisant sur le «modèle amish» des anti-5G, 12 sept. 2020 : « J’entends beaucoup de voix qui s’élèvent pour nous expliquer qu’il faudrait relever la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile. Je ne crois pas que le modèle amish permette de régler les défis de l’écologie contemporaine ».

Différences et dangerosité de la 5 G par rapport à la 4 G

Avec la 5 G l’exposition reste identique même si la distance est plus éloignée 

À la différence de la 4 G, le faisceau 5 G suit l’objet connecté

Les CEM artificiels des fréquences 5 G pénètrent le corps plus profondément

Contrairement aux mensonges incessants débités par les médias, les politiques et les « experts » scientifiques criminels à la solde de l’industrie, les ondes de fréquences 5 G qui rencontrent la peau font effet « mini antenne-relais » et sont donc relayées plus en profondeur.

La 5G utilise la technologie MIMO 

La technologie MIMO signifie Multiple-Input Multiple-Output : entrées multiples, sorties multiples. Le MIMO augmentera considérablement encore davantage la pollution CEM déjà beaucoup trop importante (et même dans les circuits de terre).

Ce sont les ondes de la mort.

Vidéos sur la 5 G

Dangers de la 5 G (5 min.)

 

5 G : effets néfastes sur la santé (3 min.)

 

La 5 G risquée ? (4 min.)

Texte de présentation de la vidéo ci-dessus : Annie Sasco, médecin épidémiologiste du cancer, alerte sur les conséquences dangereuses du déploiement de la 5 G pour la santé humaine et l’environnement. Pour elle il y a une rétention d’information mais le risque de tumeur du cerveau est accru.

 

ITW Pr Belpomme : 5 G, compteur Linky : on va droit à la catastrophe sanitaire (6 min.)

 

Destruction de l’homme, des animaux et de la nature par les rayonnements 5 G (26 min.) – Interview téléphonique avec Barrie Trower, spécialiste des ondes millimétriques, partie 1 (Autre lien : ok.ru/video/1489959783086)

 

Le rayonnement micro-ondes 5 G peut manipuler la météo et l’homme (33 min.) – Interview téléphonique avec Barrie Trower, spécialiste des micro-ondes, partie 2 (Autre lien : ok.ru/video/1517102959278)

 

La dissimulation de l’OMS qui nous coûtera la vie sur terre (23 min.)

Texte de la présentation de la vidéo ci-dessus : Le projet international sur les champs électromagnétiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est un pion de l’industrie qui nuit à la santé publique, dénonce Olga Sheean, une Irlandaise qui a travaillé à l’OMS et qui a développé une tumeur cérébrale liée à l’exposition au rayonnement micro-ondes des technologies de communication sans fil. Dès 1973, l’OMS connaissait la vérité : que le rayonnement à micro-ondes provoque de multiples problèmes de santé. L’OMS a publié un document sur les effets biologiques des micro-ondes sur le vivant : https://www.emfoff.com/symposium-fr/

 

La vérité sur la 5 G (38 min.)

 

Appel international à l’ONU sur les dangers des technologies sans fil – sous-titré (2 min. 58)

 

Dr Sharon Goldberg témoigne sur la 5 G au parlement du Michigan, 4 oct. 2018

 

Apocalypse 5G : L’extermination (Playlist de 24 vidéos sur la 5 G)

Vidéos site : www.kla.tv/5G-TelephonieMobile

Chaine : www.youtube.com/channel/UCt8GKBYwmQwOLNH4n2z_eUg/videos

 

Vidéo 5 G expérimentation abri bus (18 min.) : https://videos2.next-up.org/ANFR_Experimentation_Annecy.html

 

Genève : Premiers dommages causés par la 5G

 

Appel urgent à se réveiller – La 5G est un danger pour le corps et la vie !

Lampadaires intelligents à cellules de Sydney – Rayonnement 5G massif exposé [21 V/m = > 1 M µW/m²]

Dr. Paul Heroux: la 5G et l’environnement (28:26 : «et dans les 2 Mds d’années pendant lesquelles il a évolué» est faux)

Conférence Exposition aux radiofréquences, une menace pour la santé sous-estimée

Articles

Des scientifiques appellent à la protection contre l’exposition aux champs électromagnétiques non ionisants (nombreux signataires en 2019) : https://www.emfscientist.org/index.php/emf-scientist-appeal

+ de détails : https://www.robindestoits.org/VIDEO-Appel-international-des-scientifiques-a-l-ONU-sur-les-dangers-des-champs-electromagnetiques-Eastern-Daylight-Time_a2308.html

Appel international de scientifiques demandant l’arrêt du déploiement de la 5 G sur terre et dans l’espace (+ 100 000 signatures en juin 2019) : https://www.5gspaceappeal.org/the-appeal/

Les scientifiques mettent en garde contre des effets potentiels graves de la 5 G sur la santé, 2 juil. 2019 : https://www.5gappeal.eu/the-5g-appeal/

Article expliquant la 5 G en réseau phasé : «5 G – de la couverture au tir ciblé» : http://ehs-action.org/5g-de-la-couverture-au-tir-cible/

Avec la 5 G nous sommes tous des rats de laboratoire : https://reporterre.net/Avec-la-5G-nous-sommes-tous-des-rats-de-laboratoire

Dr Mercola : La guerre de la 5 G – L’homme vs la technologie : https://french.mercola.com/sites/articles/archive/2019/07/03/la-technologie-vs-l-homme.aspx

Vidéo Sous-titrée Français « 5 G : le Sénateur des États-Unis Blumenthal met en lumière les problèmes sur la santé » (4 min.) de l’article ci-dessus « Dr Mercola : La guerre de la 5 G – L’homme vs la technologie » :

Les cobayes de la 5 G

5 G : « En ville, une antenne tous les 100 mètres »

L’astrophysicien Aurélien Barrau : «La 5 G tue»

5 G : Augmentation des Expositions aux Rayonnements

Depuis 2 ans le déploiement de la 5 G est mené au pas de charge en France, … sous nos yeux recouverts de peaux de banane !

27/01/2020 – Déploiement de la 5G en France : l’Anses se mobilise pour évaluer les risques pour la santé : «Elle a mis en évidence un manque de données scientifiques sur les effets biologiques et sanitaires potentiels liés à l’exposition aux fréquences autour de 3,5 GHz».

Tout ceci est de la tromperie : L’ANSES est contradictoire dans ses propres propos et est à la solde de l’industrie, comme les autres « agences » ANFR, ICNIRP (Les « normes » internationales sont établies par l’ICNIRP, organisation privée remplie de scientifiques qui travaillent pour les opérateurs), etc. Le déploiement des technologies sans fil (électromagnétiques artificielles ou micro-ondes) depuis plus de deux décennies est déjà devenu aujourd’hui une catastrophe sanitaire que les « autorités publiques » ont soutenu, mais le déploiement forcé de la 5 G depuis plusieurs années (sans compter le Wifi 2,4 et 5 GHz, le Wimax 3, 5 et 5, 8 GHz, etc.) avec l’annonce officielle de l’ANSES du 27 janvier 2020 selon laquelle «Elle a mis en évidence un manque de données scientifiques sur les effets biologiques et sanitaires potentiels liés à l’exposition aux fréquences autour de 3,5 GHz», est la preuve que les gens ont été, sont et seront des rats de laboratoires et qu’ils ont servi, servent et serviront de cobayes. C’est aussi la preuve d’un système de santé pour le moins corrompu qui veut ignorer la cause de nombreuses maladies. C’est le communisme. Olivier Merkel, responsable de l’unité d’évaluation des nouvelles technologies à l’ANSES, tentera de justifier ce déploiement 5G malgré «un manque de données scientifiques» dans une interview sur France inter le 26 février 2020 : « La 5G : Quel impact sur la santé et l’environnement ? » en disant : «on n’a pas de preuve de l’influence de ces ondes sur la santé» ; et répondra à un électrosensible : «il n’y a pas de liens entre les symptômes et les ondes».

Tout ceci est un discours frauduleux : La maladie des micro-ondes est bien connue officiellement depuis les années 1970. L’ANSES ment (essayant de faire croire aux gens naïfs et débilités par les CEM qu’il y a une « autorité » qui contrôle), et la preuve de cela est que le Wimax 3, 5 et 5, 8 GHz a déjà été déployé en toute impunité, sans aucun commentaires ni restriction de l’ANSES.

Des scientifiques poursuivent la FCC pour avoir rejeté des études établissant un lien entre le rayonnement des téléphones portables et le cancer [ANG. Traduction facile avec google chrome]

Sites anti 5 G

Appel international – Stop 5 G sur la terre et dans l’espace – Un appel d’urgence aux gouvernements du monde par des scientifiques, des médecins, des organisations environnementales et autres : https://www.5gspaceappeal.org

Association apolitique vigilante : http://exit5g.org

Journée mondiale de protestation contre la 5 G – 25 janvier 2020 – La Chine déjà en 5 G

L’appareil 5G Rezotone Shield (site 5gawareness.com) est inefficace comme protection CEM, comme beaucoup d’autres, et une arnaque qui prétend protéger de la 5G.

Virus plus virulents avec exposition aux champs électromagnétiques artificiels

Les champs électromagnétiques artificiels augmentent la virulence des virus, des bactéries et moisissures, voir : Pollution électromagnétique– 2 : Symptômes et maladies causés par les champs électromagnétiques artificiels § Bactéries plus virulentes avec exposition aux Champs ElectroMagnétiques artificiels

P.R.I.A.R.T.EM Numérique et COVID19 – Profitant des pouvoirs que lui a conférés la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid19, le gouvernement a pris par ordonnance n°2020-320 du 25 mars 2020 des dispositions dérogatoires concernant les antennes-relais et émetteurs radioélectriques

Au nom du coronavirus, l’État libéralise l’installation des antennes-relais

Coronavirus Covid-19 : Syndrome 5G – Fraude de la « pandémie » de Coronavirus Covid-19

5 G par satellites

20000 satellites supplémentaires, donc 40000 satellites au total doivent inonder toute la surface de la planète en champs électromagnétiques 5 G d’ici 2030 environ. C’est un humanocide programmé.

Appel international de médecins, scientifiques, membres d’organisations environnementales et citoyens de 204 pays demandant l’arrêt du déploiement de la 5G sur terre et dans l’espace : 5gspaceappeal.org/the-appeal

Planification de satellites 5 G

60 satellites Starlink 5G lancés par SpaceX d’Elon Musk le 22 avril 2020

Carte des satellites satmap.space

 

Ces satellites starlink sont visibles à l’œil nu par nuit étoilée sous forme de points lumineux fixes en déplacement linéaire (à la différence des avions qui clignotent).

LE POINT SUR LES SATELLITES

(https://www.cellphonetaskforce.org/?s=SATELLITES&submit.x=19&submit.y=11)

L’altération de l’environnement électromagnétique de la Terre s’accélère rapidement.

SpaceX commence les tests bêta publics

SpaceX a accéléré les lancements de sa constellation de satellites Starlink, en ajoutant 180 nouveaux satellites au cours du mois d’octobre. Soixante satellites ont été lancés le 6 octobre, soixante autres le 18 octobre, et soixante autres le 24 octobre. Cela porte à environ 858 le nombre de satellites SpaceX en orbite autour dans l’ionosphère de la Terre.

Le 26 octobre, SpaceX a envoyé un courriel aux clients potentiels, leur disant qu’il commençait son programme public de tests bêta. Pour 499 $, plus 99 $ par mois, SpaceX envoie à tous les participants au programme un terminal d’utilisateur, un trépied de montage et un routeur WiFi. Jusqu’à présent, le fonctionnement des satellites n’a été testé que par des employés de SpaceX.

Les bêta-testeurs publics sont informés qu’ils sont tenus de monter leurs terminaux d’utilisateurs dans des lieux fixes sur leur propre propriété. Toutefois, une fois que le service commercial commencera, Les terminaux utilisateurs pourront également être montés sur des véhicules, ainsi que sur des navires en mer.

Pendant la semaine du 26 octobre, certains habitants de Washington, Idaho, Montana, Le Minnesota, le Wisconsin et le Michigan ont eu accès au programme de test bêta public. La semaine suivante, SpaceX a envoyé plusieurs milliers d’invitations supplémentaires aux résidents du nord des États-Unis. Des bêta-testeurs dans le sud du Canada vont bientôt les rejoindre. Le 6 novembre, l’Agence canadienne pour l’innovation, la science et l’économie (ISED) a accordé à SpaceX l’autorisation d’opérer au Canada.

Le début des tests bêta publics a coïncidé avec des rapports d’intensification de palpitations cardiaques de certains de mes correspondants, et avec une augmentation soudaine les hospitalisations et les décès au COVID-19 dans de nombreux pays.

Incitation à la déforestation ?

La disponibilité de la 5G depuis l’espace pourrait accélérer la déforestation. Le courrier électronique de SpaceX est livré avec une série de questions fréquemment posées, qui stipule :

« Starlink a besoin d’une vue dégagée du ciel pour assurer un service continu de la meilleure qualité. Votre Starlink doit avoir une vue du ciel sans obstructions telles que des arbres…Votre Starlink doit être capable de « voir » chaque partie du ciel où pourrait voler un satellite avec lequel il communique. C’est le « champ de vision » de votre Starlink… C’est important car même de petits obstacles (un seul arbre, un seul poteau, etc.) peuvent interrompre votre service ».

Etant donné que 700 000 Américains qui vivent et voyagent dans des endroits reculés ont déjà exprimé leur intérêt pour recevoir l’Internet de l’espace une fois que Starlink sera en place et en fonction, cela pourrait inciter à couper des arbres partout dans le monde.

Les stations terrestres de SpaceX

Le système Starlink nécessite des stations terrestres, réparties dans le monde entier, pour pour surveiller, contrôler et relayer les signaux de tous les satellites. Jusqu’à présent, SpaceX a a demandé et/ou construit des stations terrestres aux endroits suivants, uniquement aux États-Unis.
États :
Alabama : Robertsdale
L’Alaska : L’un au champ pétrolifère de la rivière Kuparuk, et un autre à proximité de Prudhoe Bay au début du pipeline Trans-Alaska
Arizona : Roll
La Californie : Adelanto, Arbuckle, Hawthorne, Robbins, Tionesta
Connecticut : Litchfield
La Floride : Cap Canaveral, De Leon Springs, Punta Gorda
La Géorgie : Baxley
Idaho : Colburn
Kansas : Inman
Le Maine : Loring
Michigan : Manistique
Le Minnesota : Hitterdal
Missouri : Warren
Montana : Butte, Conrad
Nebraska : Nemaha
Le Nevada : Panaca
New York : Beekmantown
La Caroline du Nord : Mandale, Sage
Le Dakota du Nord : Comté de Cass, comté de Slope
Oklahoma : Springer
Oregon : Charleston

Pennsylvanie : Greenville

La Caroline du Sud : Gaffney

Tennessee : Savannah, Tracy City

Texas : Boca Chica, Dumas, McGregor, Sanderson

L’Utah : Coalville, Vernon

Washington : Brewster, Kalama, North Bend, Prosser, Redmond

Wisconsin : Merriland

Wyoming : Evanston

SpaceX exploite, ou exploitera, 8 dômes d’antennes à chacun des endroits mentionnés ci-dessus, afin de suivre 8 satellites en même temps.

En Europe, SpaceX a déjà obtenu des licences pour trois stations terrestres en France, à Gravelines(59), Villenave-d’Ornon(33), et Belin-Béliet(33).

LA 5G DANS LES RÉSERVES INDIENNES

L’expansion de la 5G sur le terrain s’accélère également. Le 23 octobre 2020, la Commission fédérale des communications a accordé des licences pour le spectre 5G à 175 tribus indiennes des États-Unis qui en ont fait la demande. Ces tribus sont :

L’Alabama : Poarch Band of Creek

L’Alaska : Akiak, Algaaciq, Aniak, Asa’carsarmiut, Chignik Lagoon, Curyung, Metlakatla,Nanwalek, Barrow Inupiat, Chenega, Marshall, Paimiut, Port Heiden, Orutsararmiut,Station de pilotage, Port Graham, Ruby, Tatitlek, Yupiit

Arizona : Gila River, Havasupai, Hopi, Hualapai, Kaibab, San Carlos Apache, Tohono O’odham, Apache de la Montagne Blanche, Yavapai-Prescott

L’Arizona et la Californie : Tribu du fleuve Colorado

La Californie : Berry Creek Rancheria, Big Pine Paiute, Bishop, Ewiiaapaayp Band of Kumeyaay, Fort Independence Community of Paiute, Jackson Rancheria Band of Miwuk, Kathia Band of Pomo, La Posta Band of Mission, Lone Pine Paiute-Shoshone, Los Coyotes band of Cahuilla and Cupeño, Manchester Point Arena Band of Pomo, Bande Manzanita de la mission Diegueño, bande Paskenta de Nomlaki, Rancheria Resighini,Sherwood Valley Band of Pomo, Twenty-Nine Palms Band of Mission, Wiyot Tribeca, Yocha Dehe Wintun, Yurok

La Californie et le Nevada : Timbisha Shoshone

Le Colorado : Ute du Sud

Colorado, Nouveau-Mexique et Utah : Ute Montagne Ute

La Floride : Séminole : Réserve de Big Cypress, Réserve de Brighton,

Hawaii : Molokaʻi (8 pays d’origine hawaïens), Kauaʻi (8 pays d’origine hawaïens), Maui (9 Hawaiian Home Lands), Lānaʻi (1 Hawaiian Home Land)

Idaho : Coeur d’Alene, Kootenia, Nez Perce

Idaho et Nevada : Shoshone-Paiute

Iowa : Nation Meskwaki – Tribu Sac et Fox du Mississippi

Kansas et Nebraska : Tribu de l’Iowa

Louisiane : Coushatta, Bande de Choctaw de Iéna, Tunica-Biloxi

Michigan : Bay Mills, Keweenaw Bay, Little Traverse Bay Band of Odawa

Le Minnesota : Prairie Island, Red Lake, Upper Sioux

Mississippi : Bande de Choctaw du Mississippi

Montana : Blackfeet, Chippewa Cree, Confederated Salish et Kootenai, Crow, Fort Belknap, Fort Peck Assiniboine & Sioux, Nord Cheyenne

Nebraska : Communauté indienne du Nebraska

Le Nevada : Ely Shoshone, Fallon Paiute Shoshone, Lovelock Paiute, Moapa Band of Paiute, Pyramid Lake Paiute, Summit Lake Paiute et Te-Moak Bands of Western Shoshone : Colonie d’Elko, colonie de Wells, réserve de Battle Mountain, South Fork Réservation

Le Nevada et l’Utah : Tribus confédérées de la Goshute

Nouveau Mexique : Fort Sill Apache, Jicarilla Apache, Mescalero Apache, Ohkay Owingeh, Pueblo Acoma, Pueblo Laguna, Pueblo Nambe, Pueblo Picuris, Pueblo Pojoaque, Pueblo Santa Clara, Pueblo Taos, Pueblo Tesuque, Pueblo Zia

Le Nouveau-Mexique et l’Arizona : Zuni Pueblo

New York : Saint Regis Mohawk, et Seneca : Territoire d’Allegany, Buffalo Creek

Territoire, Territoire des sources de pétrole

La Caroline du Nord : Bande orientale des Cherokees

Le Dakota du Nord : Trois tribus affiliées de Fort Berthold, bande de Turtle Mountain de Chippewa

Dakota du Nord et Dakota du Sud : Sisseton Wahpeton Oyate, Sioux de Standing Rock

Oklahoma : Cheyenne et Arapaho, Choctaw, Citizen Potawatomi, Kaw, Ponca, Sac et Fox, Seneca-Cayuga, Tonkawa, Trace Fiber Networks, Wichita et Affiliated

Tribus (Keechi, Waco et Tawakonie)

Oregon : Tribus confédérées de la communauté de Grand Ronde, Tribus confédérées de la bande d’Umatilla, Coquille, Cow Creek de Umpqua, Warm Springs

Le Dakota du Sud : Sioux de la rivière Cheyenne, Sioux de Rosebud, Sioux de Yankton

Dakota du Sud et Nebraska : Oglala Sioux

Texas : Alabama-Coushatta, Kickapoo

L’Utah : Paiute, Tribu Ute de l’Uintah & Ouray

Washington : Tribus confédérées des Colville, Hoh, Kalispel, Makah, Nisqually,

Quinault, Sauk-Suiattle, Skokomish, Spokane, Yakama

Wisconsin : Lac Courte Oreilles, Lac du Flambeau Band of Lake Superior Chippewa, Mole Lake, Oneida, St. Croix Chippewa (cellphonetaskforce.org/wp-content/uploads/2020/11/Outreach-to-Environmental-Organizations.pdf)

Carte 5G

speedtest.net/ookla-5g-map

Carte 5G France au 24 septembre 2020

Carte cartoradio

6 G de 300 GHz à 3000 GHz pour 2028/2030  : Réalité immersive, hologramme mobile, jumeaux numériques

6 G à l’étude à 300 GHz et Prévision d’ouverture de fréquences jusqu’à 3000 GHz

6G prévue pour 2030 – Selon Samsung : Réalité immersive étendue – Hologramme mobile haute fidélité – Jumeaux numériques

Samsung affirme que la commercialisation la plus précoce de la 6G pourrait avoir lieu dès 2028. Samsung – Vision 6G – Télécharger le livre blanc (VO ANG.)

« Avec l’aide de capteurs avancés, AI et technologies de la communication, il sera possible de reproduire des entités physiques, y compris les personnes, les dispositifs, les objets, les systèmes, et même lieux, dans un monde virtuel ».

« Dans un environnement 6G, grâce à des jumeaux numériques, les utilisateurs pourront explorer et surveiller la réalité dans un monde virtuel, sans contraintes temporelles ou spatiales. Les utilisateurs pourront observer les changements ou détecter les problèmes à distance grâce à la représentation offerte par les jumeaux numériques ».

« Au fur et à mesure que le nombre de machines connectées augmentera de façon exponentielle, ces machines deviendront des utilisateurs dominants des communications 6G ».

« En revenant sur l’histoire des communications sans fil, les technologies ont été développées en supposant que les services pour les humains sont les principales applications de conduite… Nous prévoyons que de nouvelles technologies 6G doivent être développées spécifiquement pour connecter des centaines de milliards* de machines en tenant compte de ce qui est requis pour les machines ».

* [estimation de 500 milliards d’appareils connectés dans le monde d’ici 2030]

« Alors que la commercialisation de la 5G en est encore à sa phase initiale, il n’est jamais trop tôt pour commencer à se préparer à la 6G ». (Centre de recherche Samsung 6G)

« Nous avons déjà lancé la recherche et le développement des technologies 6G en nous appuyant sur l’expérience et les capacités que nous avons accumulées en travaillant sur plusieurs générations de technologies de communication, y compris la 5G ».

independent.co.uk/life-style/gadgets-and-tech/news/6g-samsung-digital-twins-holograms-a9620071.html

 

La Corée du Sud va lancer un projet pilote de la 6G en 2026

La Chine déploie déjà son matériel pour la 6G

Klaus Schwab, Le Grand Reset,Forum économique mondial : « La quatrième révolution industrielle mènera à une fusion de notre identité physique, numérique et biologique » [Jumeau numérique 6G + identité physique & biologique = transhumanisme]