Sommeil

Pendant le sommeil le cerveau se régénère (système neuro-endocrinien) et répare les cellules du corps, par conséquent la qualité du sommeil est le plus important critère de santé, et étroitement lié au système cardiaque et respiratoire.

Vous ne pouvez pas dormir ?

Un médecin de l’Arizona affirme que son exercice de respiration vous fera somnoler en 60 secondes ou moins ; cette méthode est appelée « 4-7-8 ». L’exercice de respiration 4-7-8 est simple :

  • D’abord, respirer tranquillement par le nez pendant 4 secondes.
  • Ensuite, retenir sa respiration pendant 7 secondes.
  • Puis, expirer par la bouche pendant 8 secondes.

 

Ondes cérébrales E.E.G et sommeil

(1 Hertz = 1 ondulation ou cycle par seconde) :

  • Éveil, activité : Ondes dominantes Bêta ≈> 13 Hz.
  • Repos, relaxation : Ondes dominantes Alpha ≈ 8 à 13 Hz.
  • Sommeil léger : Ondes dominantes Thêta ≈ 3, 5 à 7, 5 Hz.
  • Sommeil moyen et profond : Ondes dominantes Delta ≈ 0, 5 à 3, 5 Hz.

Tracés EEG d’états de vigilance ou de sommeil selon la classification Rechtschaffen et Kales (selon Michel Billiard, « Le Sommeil et l’éveil », Ed. Masson, 2000) :

  • Éveil, vigilance : activité électrique rapide, fréquence élevée peu de volts (peu ample) désynchronisée (forme irrégulière).
  • Somnolence, Relaxation : activité Alpha plus lente (fréquence : 8 à 12 c./s. ou Hertz), régulière, de forme sinusoïdale, disparaissant dès l’ouverture des yeux.
  • Stade N1 : activité Alpha diminuant et disparaissant progressivement pour être remplacée par une activité plus lente Thêta, 3 à 7 c./s. d’amplitude et de régularité variable.
  • Stade N2 : activité entière Thêta, deux caractéristiques apparaissent :
    • complexe K : grande onde biphasique (négative/positive)
    • fuseau de fréquence de 11 à 16 c./s. de forme sinusoïdale. Le stade N2 est le type de sommeil le plus abondant pendant lequel le complexe K et le fuseau de fréquence parsèment l’activité Thêta.
  • Stade N3 : sommeil lent, ondes lentes de plus en plus nombreuses d’activité delta lente (1/2 à 2 c./s.) et ample (+ de 75 μV – microvolts ou millionièmes de volt).
  • Sommeil paradoxal : activité électrique rapide du cerveau, peu de volts, ondes en dents de scie au début (sommeil REM ou Rapid Eye Movement : Mouvement rapide des yeux).

 

Pollution électromagnétique et sommeil

Les champs d’ondes électromagnétiques artificiels perturbent le sommeil.

Les champs d’ondes électromagnétiques artificiels (ondes radar, micro-ondes, technologies sans fil, lumière bleue des écrans plats, etc.) abaissent la sécrétion de mélatonine, l’hormone (neuro-transmetteur) du sommeil. En conséquence, la sérotonine, hormone ou neuro-transmetteur de veille est perturbée, ainsi que les fonctions d’attention, mémoire, concentration, etc. Cela perturbe le rythme circadin (ou nycthéméral ou rythme naturel veille-sommeil), qui ne doit pas rester perturbé à long terme, entraînant des troubles neurologiques, car la régénération cérébrale ne s’effectuant plus normalement pendant le sommeil, perturbe aussi l’état de fonctionnement cérébral en veille.

Bilan médical du sommeil

En cas de suspicion de sommeil de mauvaise qualité (fatigue matinale, difficultés d’endormissement, insomnies de réveils, etc.), il faut faire un bilan simple du sommeil.

En ville :

Sérotonine, hormone du jour – Mélatonine, hormone de la nuit

La sérotonine est l’hormone (neurotransmetteur) du jour et de l’activité diurne. La mélatonine est l’hormone (neurotransmetteur) de la nuit et de l’activité nocturne, le sommeil.

La sécrétion de la mélatonine décroit avec la lumière du jour. La sécrétion de sérotonine croît avec la lumière du jour et l’exercice physique. En se levant tard dans la matinée, la sécrétion de sérotonine sera moindre du fait de la plus faible exposition à la lumière. Comme la lumière naturelle est voilée par les chemtrails, le niveau de sérotonine est abaissé le jour et par conséquent aussi le niveau de mélatonine est abaissé la nuit (ainsi que le niveau de vitamine D qui est abaissé ou déficient).

La dégradation de sérotonine mène à la formation de mélatonine. Plus le niveau de sérotonine dans la journée est bas et plus le niveau de mélatonine est bas pendant la nuit. Moins le corps produit de sérotonine dans la journée, moins le sommeil est profond et réparateur.

A suivre

Literie – matelas

La position et le confort du corps (et de la colonne vertébrale) pendant le sommeil est très important pour un sommeil de bonne qualité.

Vous ne devez pas écouter les vendeurs de matelas qui ne savent pas de quoi ils parlent. Pour essayer vraiment un matelas, il faut rester dessus pendant une demi-heure afin de passer le temps de confort (au moins 5 minutes) + le temps de début d’écrasement du matelas afin de vérifier son maintien et son confort réel en fonction selon l’appréciation et préférence la portance de chacun.

Un matelas ne doit pas être trop ferme, mais suffisamment ferme en résilience ¹ de ressort ² pour soutenir la portance ³ du corps et en même temps suffisamment mou pour, sur le dos, permettre au bassin une rétroversion (bascule-rotation légère vers l’avant-haut) afin de laisser se décambrer légèrement le dos lombaire (bas du dos) pour le relâchement des muscles et la régénération hydraulique des disques inter-vertébraux pendant le sommeil (Les disques sont fait d’eau et se remplissent la nuit en dormant, voir Lois du dos et colonne vertébrale – Disques intervertébraux).

¹ La résilience est la capacité physique d’un matériau soumis à une force à retrouver son état initial. 

² Le ressort est une déformation élastique avec une faible constante de raideur (La résistance vive élastique est la capacité de déformation importante sans déformation plastique, c-à-d sans déformation de forme ayant des effets sur la fonction).

³ La portance, en mécanique des solides, est la capacité de se soutenir entre deux points d’appui, que présente une surface dans un plan horizontal.

Un vrai bon matelas doit être assez épais d’au moins environ 30 cm. Il faut compter au moins environ 1200 euros pour un bon matelas. Les matelas moins chers durcissent car leur mousses s’écrasent et se compactent au bout d’une heure environ et donc pendant le temps de sommeil, parce que les mousses sont de mauvaise qualité. Cela revient à dormir sur une planche horizontalement raide et plane : Cela n’est pas gênant pour des enfants, adolescents ou jeunes adultes, pour lesquels le dos n’a pas encore beaucoup commencé à vieillir (les disques vieillissent dès l’âge de 20 ans), mais cela devient un problème pour des personnes plus âgées dès 40-50 ans environ.

Beaucoup de matelas sont dits « à mémoire de forme » n’en sont pas ; ils sont seulement des mousses classiques de piètre qualité recouvertes d’une couche de mémoire de forme de 2-3 cm, seulement utile au confort des 5 premières minutes-première heure, mais qui ensuite se compacte et s’écrase durement. Par conséquent un matelas dit « à mémoire de forme » à 600 euros n’en est certainement pas un. Un vrai matelas « à mémoire de forme » est une mousse spéciale à mémoire de forme dans toute son épaisseur et coûte assez cher (≈2000-3500 euros). Les meilleurs matelas sont les matelas de la marque Trump (souvent utilisés dans les palaces) de 50-60 cm d’épaisseur combinant tous les procédés techniques (mousses spéciales, mousses à mémoire de forme, ressorts, etc.), mais chers (≈2500-4500 euros).

Les matelas André Renault sont des matelas de vraie qualité fait d’une mousse spéciale qui n’est pas « à mémoire de forme » mais ayant des qualités en quelque sorte similaires. Ces matelas sont de très bon rapport qualité-prix (≈1200-1500 euros).

Un bon sommier matelassé à lattes larges et fermes n’a ordinairement pas besoin d’être changé avec le nouveau matelas.